Le Bénin, à l’instar de la Communauté Internationale, a célébré hier jeudi 20 mai 2021, l’édition 2021 de la Journée Mondiale de la Métrologie. A Cotonou, l’Agence nationale de Normalisation, de Métrologie et du Contrôle Qualité (Anm) a marqué cette célébration par une journée de vérification des instruments de mesurage utilisés dans le diagnostic du patient au Centre National Hospitalier Universitaire Hubert Koutoukou Maga de Cotonou (Cnhu-Hkm), le premier centre de référence du Bénin. Une opération déroulée sous l’égide du Dg/Anm, Gabin Joseph Dégbey, du Directeur général du Cnhu Dieudonné Gnonlonfoun  et du Président des consommateurs de soins, Ernest Gbaguidi.

« Mesurer pour la santé », c’est le thème choisi pour l’édition  2021 de la Journée mondiale de la métrologie.  Et pour rester coller à ce thème, et pour marquer cette journée, l’Agence nationale de Normalisation, de Métrologie et du Contrôle Qualité (Anm) a entamé depuis  hier  une descente de  vérification gratuite de certains équipements de pesage dans les formations sanitaires. Ceci  en vue de sensibiliser sur l’importance de vérification et d’étalonnage des instruments et matériels de mesurage dans les centres de santé. C’est le Centre National Hospitalier Universitaire Hubert Koutoukou Maga de Cotonou (Cnhu-Hkm), qui a accueilli, la première activité de cette  initiative.  Dans ce premier centre de santé de référence, l’Agence a procédé à la  vérification, l’étalonnage  de quelques instruments de mesurage de façon gratuite. Il s’est agi essentiellement des  pèse-personnes et des balances. A l’entame de lancement de l’opération,  le Directeur général de l’Anm, Gabin Joseph Dégbey est revenu sur les raisons qui motivent l’organisation de cette activité. « Lorsqu’un instrument de mesurage dans une formation sanitaire n’est pas performant et fiable, il affiche des informations  qui peuvent amener le médecin à prendre des décisions erronées. Si un tensiomètre n’est pas fiable  et affiche une information fausse, si la personne était hypotendue et que le tensiomètre affiche une valeur élevée, le médecin traitant peut prescrire des médicaments hypotenseurs. De façon involontaire, il tue le malade en prescrivant un médicament hypotenseur à un hypotendu. C’est la raison pour laquelle, il faut vérifier tous les instruments de mesurage et les textes l’obligent », a tenté d’expliquer le Dg Degbey qui a invité tous à faire passer les instruments de mesurage à la vérification juste après l’achat et de les faire vérifier périodiquement. Il a par ailleurs, remercié le Directeur général du Cnhu qui a donné non seulement une réponse favorable  à l’Anm pour cette journée mais pour faire soumettre tous les équipements du Cnhu à la vérification. Un centre de santé qui est désormais dans une démarche qualité selon la norme Iso 9001 version 2015.  « L’Anm attend  à ce que le Cnhu la  rappelle pour d’autres activités de vérification », a laissé entendre le Dg Dégbey. Mais avant, il a remercié le Chef de l’Etat qui donne des moyens à l’Anm pour jouer ce rôle de mission régalienne de l’Etat à travers la métrologie légale qui  permet d’avoir de l’équité dans les translations. Dans son mot, le Directeur général  du Cnhu Dieudonné Gnonlonfoun s’est réjoui du choix porté sur son centre pour cette opération de vérification. « Le Cnhu est dans une démarche qualité et qui dit qualité parle de la fiabilité des instruments. Cette activité, constitue une sensibilisation pour l’équipe de direction, l’équipe technique, pour tous les agents qui interviennent dans la chaine de décision au Cnhu. C’est vrai, un tensiomètre qui n’est pas bien étalonné  peut conduire à des diagnostics erronés et à un mauvais traitement. La présence de l’Anm rappelle à la Direction du Cnhu, qu’il y a des  textes réglementaires  auxquels, elle doit se conformer », a laissé entendre le Dg qui s’est engagé à faire appel à l’Anm pour les accompagner afin que le Cnhu soit toujours à la  pointe  du bon diagnostic  vis-à-vis des patients.

Des résultats  concluants après les vérifications

Des essais sur trois pèse-personnes du Cnhu  ont donné des résultats  concluants. Ces pèses ont signalé des valeurs exactes. L’on peut donc les utiliser dans le cadre du diagnostic des patients sans se tromper, a rapporté  le Directeur de la métrologie, Gabriel Ahissou à l’issue des vérifications des  instruments de mesurage utilisés dans le diagnostic du patient au Cnhu. Si dans les vérifications, il y a des non-conformités, se révélaient, l’Anm est  prête  à faire le nécessaire pour les  ramener aux normes, a-t-il rassuré.

…Une  opportunité qui rassure de la qualité offerte par le centre 

Pour le Président de l’Association  des consommateurs de soins, Ernest Gbaguidi , consultant qualité,   la  journée de la métrologie à travers le thème de cette année,  fait rappeler que la métrologie est une discipline  fondamentale  dans l’octroi et l’amélioration de la qualité  des soins  dans une formation  sanitaire.  « …je salue la pertinence du  choix du Cnhu pour faire cet exercice pour deux raisons. La première, le Cnhu est le centre de référence en matière de soins aujourd’hui au Bénin. Il serait alors intéressant que les usagers comprennent  que le Cnhu  s’est déjà mis en position  de conformer tous ses instruments de mesure  et d’assurer les soins  qualité  pour garder sa position d’hôpital de référence.  La deuxième raison, cet hôpital a déjà anticipé  et qui a déjà mis en place le système de management  de la qualité pour avoir un regard de sécurité sur les soins  de sécurité sur les instruments de mesure pour se conformer  à la vision  du Gouvernement qui veut que tout malade qui rentre dans cet hôpital puisse être rassuré des soins de qualité », a fait savoir M. Gbaguidi qui a remercié la  Direction générale de l’Anm à travers son directeur général et puis le directeur du Cnhu  qui a  pu saisir cette opportunité qui permet aux consommateurs  d’être rassurés  de ce que le Cnhu s’est engagé dans une démarche d’amélioration dans une démarche  d’offrir des soins de qualité à tous les usagers béninois.  Mentionnons que l’Agence nationale de Normalisation, de Métrologie et du Contrôle Qualité (Anm) a pour mission la mise en œuvre et le suivi évaluation de la politique nationale de normalisation, de métrologie, de certification, de vérification des produits et de promotion de la qualité. Elle assiste les acteurs en charge de la production des biens et services à faire face aux défis de la compétitivité, de la croissance économique durable, de la protection du consommateur et de toutes autres parties intéressées.

Victorin Fassinou

L’un des moments forts de l’opération au Cnhu

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici