La salle de conférence de l’hôtel de ville de Lokossa a servi le mardi 29 Juin 2021, de cadre à la cérémonie officielle du lancement du projet d’appui à la santé sexuelle et reproductive et à l’autonomisation des femmes des communes de Lokossa et de Toviklin. L’évènement s’est déroulé en présence des autorités politico administratives et personnes ressources des deux localités.

Bienvenu Ehou

« Il n’est plus besoin de rappeler que les questions liées à la vie sexuelle constituent des sujets tabous au sein de notre société. Cette situation aggravée par le faible taux d’instruction rend l’accès à l’information sur les droits à la santé sexuelle et reproductive difficile. Ce faisant, on se retrouve face à une population et plus particulièrement face à des jeunes dépourvues de toute capacité de prendre des décisions claires sur leur santé sexuelle. Surviennent alors des grossesses non désirées et parfois précoces, notamment chez les jeunes filles, des mariages précoces, des infections sexuellement transmissibles, des avortements clandestins…. Selon les statistiques, une (01) fille sur cinq(05) a déjà commencé sa vie reproductive à neuf(09) ans. La proportion d’adolescence ayant déjà commencé, leur vie féconde augmente rapidement avec l’âge passant de deux pour cent (2%) à quinze (15) ans, de quarante- sept pour cent (47%) à dix -neuf (19) ans ; âge auquel trente-huit pour cent de jeunes filles ont déjà une naissance vivante. Aussi, la société patriarcale dans laquelle nous sommes ne favorise pas l’épanouissement notamment économique des femmes. Ces dernières sont obligées d’être indépendantes en permanence de leurs maris ce qui conduit aux diverses formes de violences dont elles sont victimes. C’est pour corriger un tant soi peu ce tableau sombre que la Croix-Rouge Béninoise avec l’appui financier de l’impératrice Shoken a initié le Projet d’Appui à la Santé Sexuelle et Reproductive et à l’Automatisation des Femmes dans la commune de Toviklin et Lokossa » a expliqué Romaric Katchéssite Aguidigodo représentant du secrétaire de la croix rouge béninoise au cours de ce lancement. Pour styline Agbazahou la communicatrice et coordonnatrice du « Projet d’Appui à la Santé Sexuelle et Reproductive et à l’Autonomisation des femmes des communes de Toviklin et de Lokossa », il contribuera à coup sûr à : Renforcer l’autonomisation des femmes en situation de vulnérabilité à travers le développement d’Activités Génératrices de Revenus (Adr) et améliorer l’accès à l’information sanitaire des femmes et des filles vulnérables et les former sur les moyens de prévenir les maladies, de bénéficier de soins de santé et d’accéder à une citoyenneté pleine et entière. Pour ce faire, des renforcements de capacités sont prévus pour être faits à l’endroit des femmes et filles, des séances de sensibilisation et d’orientation périodiques seront faites à l’endroit des cibles, des appuis pour le démarrage des Agr seront donnés, un système de prise en charge des femmes victimes des violences basées sur le genre sera mis en place a-t-elle conclu. Pour le  premier adjoint au maire de Lokossa, le délai d’un an est très court pour le projet vu son importance. Des questions d’éclaircissements, des propositions pour l’atteinte des objectifs du projet suivies d’une photo de famille ont mis fin à l’évènement.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici