Dans la ville de Cotonou, l’opération de libération des espaces publics a touché certains ménages qui ont certainement reçu un coup dur. Pour soulager les peines des victimes,  le gouvernement du président  Patrice Talon a identifié 357 ménages à Xwlacodji. Au cours du rendez-vous avec les internautes, le Porte-parole du gouvernement, Wilfried Léandre Houngbédji a rassuré de la diligence qui se fait dans ce sens.  

Joseph-Martin Hounkpè

Le social annoncé pour le compte du second mandat du président Patrice Talon, prend effectivement corps. En effet, les ménages qui sont sous le coup de l’opération de libération des espaces à  Cotonou seront dédommagés. C’est une annonce fulgurante faite par le Secrétaire général adjoint du Gouvernement et Porte-parole du Gouvernement. Pour mener à bien cette mesure, des ménages ont été  identifiés. « Les 357 ménages qui ont été identifiés pour bénéficier de la mesure sont entièrement d’accord pour y participer », a dit Wilfried  Léandre Houngbédji avant de préciser que cela  a été très participatif, puisque ce sont des gens qui ont été installés depuis des lustres et qui ont des titres. A l’issue des débats,  des points d’accord ont été trouvés. Ainsi, les familles qui ont été identifiées, bénéficieront-elles  d’une indemnité pour se déplacer et d’une parcelle ou des parcelles, selon le cas, correspondant qu’elles avaient. Elles auront également des ressources pour leur installation ailleurs, a expliqué  Wilfried Léandre Houngbédji.  Par ailleurs, le Porte-parole du gouvernement  a clarifié que l’opération de libération des espaces publics est un projet qui date plus de dix ans dont les habitants ont connaissances. « Aujourd’hui, le gouvernement a pris langue avec les chefs d’arrondissement, les habitants et des discussions ont eu lieu pour identifier clairement les personnes concernées. Un site de relogement a été identifié et est en cours de recasement », a expliqué le Secrétaire général adjoint du gouvernement. L’opération de libération des espaces va donner une bonne embellie à la ville de Cotonou, surtout dans la zone commerciale de Ganhi où il est prévu un projet de  rénovation et de modernisation. Le gouvernement y attache du prix.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici