Les activités du Projet d’Appui à la compétitivité des filières agricoles et à la diversification des exportations (Pacofide) sont officiellement lancées le mardi 18 mai 2021 au Novotel Hôtel à Cotonou, par le Ministre de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche. Un projet qui, entre autres, vise à accroître la productivité et l’accès aux marchés d’exportation pour plusieurs chaines de valeur agroalimentaires au Bénin, notamment l’anacarde et l’ananas.

C’est un projet doté d’un budget inédit dans le secteur agricole au Bénin. 160 millions de dollars Us, soit environ 94 milliards de Fcfa, financés par la Banque Mondiale. Le Projet d’Appui à la compétitivité des filières agricoles et à la diversification des exportations (Pacofide) est également doté d’un objectif de développement qu’est d’accroître la productivité et l’accès aux marchés d’exportation pour plusieurs chaines de valeur agroalimentaires au Bénin. Autrement, il vise à améliorer la balance commerciale du Bénin; améliorer les revenus nets des acteurs des chaines de valeur provenant des ventes de leurs produits; augmenter les emplois créés par les acteurs intervenant dans les chaines de valeur ciblées et augmenter les recettes fiscales du Bénin. Le Pacofide cible les opérateurs économiques intervenant dans les activités de production, de transformation, de stockage, de transport et de commercialisation des chaines de valeur, les jeunes et les femmes dans leurs rôles d’entrepreneurs ou d’employés de fermes commerciales. Laurent Gangbès, Directeur Général de Apiex, lors de la cérémonie de lancement du projet, ce mardi 18 mai 2021 au Novotel à Cotonou, a souligné que c’est un projet très important pour le développement du Bénin car il a été pensé pour produire de l’efficacité et produire en qualité avec la connaissance du marché. Il a rassuré que l’Apiex est engagé aux côtés du Ministère de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche, pour l’atteinte des objectifs du projet. Le diagnostic a été fait par le Programme d’Action du Gouvernement et a conclu que notre pays doit diversifier ses exportations car la concentration sur un nombre limité de produits de rente l’expose au risque de volatilité des marchés, a fait savoir Alastaire Alinsato, Directeur de cabinet du Ministre du plan et du développement. Pour ce dernier, c’est pourquoi le même programme d’action du Gouvernement a fait de l’agriculture le socle de la relance économique.

« Faire du Bénin une puissance agricole », c’est le crédo du Programme d’action 2021-2026, du Président Talon et de ce point de vue, nous sommes sur le bon chemin », a déclaré le Ministre de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche. Gaston Cossi Dossouhoui ajoutera que le Pacofide découle d’une volonté résolue du Gouvernement et de son Chef, le Président Patrice Talon, de pérenniser les acquis du secteur agricole, suite aux résultats probants enregistrés ces dernières années. «Pour que ces bonnes performances soient maintenues et améliorées, le Pacofide doit être exécuté de manière à atteindre rapidement les résultats qui en sont attendus. Je vous exhorte donc à faire preuve d’abnégation, de détermination et d’un suivi constant de l’exécution des activités, et cela, en collaboration avec les structures techniques et les ministères sectoriels concernés », a souhaité le Ministre en charge de l’agriculture. Gaston Dossouhoui, toute comme la Coordonnatrice du Projet, Abelle Dossou-Houessou, a remercié tous les Partenaires Techniques et Financiers qui ne cessent d’œuvrer inlassablement à la réussite des actions de développement conduites par le Gouvernement dans le secteur agricole. Le projet sera exécuté de 2020 à 2026.

Junior Fatongninougbo

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici