Il y a urgence pour tout citoyen ayant au moins 18 ans de se faire vacciner. C’est du moins la substance du message livré hier, 2 septembre 2021, par le ministre de la santé, Benjamin Hounkpatin accompagné du  Porte-parole du gouvernement, Wilfried Léandre Houngbédji. Ils sont revenus sur l’ensemble des mesures prises en Conseil des ministres du 1er septembre dernier pour faire face à cette pandémie. Le Représentant résident de l’Organisation mondiale de la santé était présent.

Joseph-Martin Hounkpè

En réalité, tout développement qui se fait sur les réseaux sociaux par rapport à la qualité des vaccins disponibles contre la Covid-19 au Bénin n’est que ‘’l’infodémie’’. Une attitude tendant à induire les populations en erreur. En effet, au cours de la conférence de presse d’hier, le ministre Benjamin Hounkpatin a mis en évidence la nécessité de prendre la dose du vaccin de son choix, parce que les cas enregistrés ces derniers temps sont plus graves avec des décès cumulés de sujets. « Ce sont les personnes non vaccinées qui développent les formes les plus graves », a-t-il fait savoir. Mais malgré ‘’l’infodémie’’, on a noté une affluence des populations dans les postes de vaccination. « Il y a de réticence au départ. Mais aujourd’hui nous avons inversé la tendance, beaucoup de personnes sortent pour se faire vacciner. Malgré l’infodémie, la population a commencé à comprendre que l’évidence est là. Le gouvernement a mis en place un mécanisme d’approvisionnement continu en vaccin ». Le gouvernement  n’a pas baissé la garde. Depuis une semaine, le nombre de postes de vaccination est augmenté sur les sites retenus. Parlant de l’obligation vaccinale des agents de santé, le Porte-parole du gouvernement, Wilfried Léandre Houngbédji a souligné que le service public de la santé est essentiel dans la vie de tout Etat. « Le devoir du gouvernement est de faire en sorte pour que la continuité du service public de la santé soit assuré, pour que les populations béninoises aillent dans les centres de santé publics ou privés, qu’elles aient du personnel qualifié disponible pour les prendre en charge », a dit le Secrétaire général adjoint du Gouvernement. Face à cela, il est important que ces derniers se fassent vacciner surtout quand on sait qu’à la date d’aujourd’hui c’est 38% de taux de vaccination du personnel sanitaire qui est enregistré.

Pas de peur liée au formulaire de consentement

Les Béninois doivent se rassurer de la qualité des vaccins que le gouvernement a acquis. En conséquence, le formulaire qui se remplit, rentre dans le cadre de la pratique médicale. « Le formulaire  de consentement, même dans les pays européens, on vous délivre ce genre de papier que vous signez en guise de consentement libre et éclairé. Le formulaire ne doit pas inquiéter du tout », a évoqué le ministre de la santé. Pour lui, tout vaccin à injecter à un sujet ou toute opération médicale sur individu  est subordonnée à un papier de consentement. Par ailleurs, en tant que sachant et personne  avertie, l’autorité ministérielle a fait comprendre que les personnes qui ont déjà reçu la première la dose d’Astra Zeneca  peuvent prendre une autre dose d’un autre vaccin. Dans sa prise de parole, le Représentant résident de l’Organisation mondiale de la santé (Oms) au Bénin a martelé que la vaccination est l’arme la plus efficace contre cette maladie. « Il est aussi nécessaire de se protéger et protéger les autres. Enfin, nous devons être un vecteur de communication en évitant l’infodémie », a-t-il dit. Pour finir, notons que M. Wilfried Léandre Houngbédji a fait une mise au point en ce qui concerne la mesure de suspension de tous événements à caractère religieux, culturel et autres. A l’en croire, cette mesure ne signifie pas que les églises sont fermées. « Entretenir la foi pour les gens, ça vaut au temps que d’aller à l’école, de bénéficier de soins de santé de qualité. Ce qui est par contre visé, ce sont les manifestations publiques qui rassemblent du monde », a-t-il martelé.  Plusieurs autres préoccupations ayant rapport à la Covid-19 ont trouvé de satisfactions au cours de cette conférence de presse.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici