La lutte contre les hépatites virales est  un problème majeur de santé publique qui nécessite le concours de tous. C’est conscient de cela que le groupement de femmes « Nonvi-Kpokpo Nonvi-Wowo» mène depuis le mercredi 28 juillet 2021 et ce jusqu’au 12 août 2021, dans plusieurs quartiers de Cotonou, une campagne de sensibilisation et d’information  sur les  hépatites. Ceci en partenariat, avec l’Alliance Béninoise des Organisations de la Société Civile contre les Hépatites Virales (Aboschvi) et l’Ong Autre vie.

Hindé Nord et Sud, Jéricho Nord et Sud. Tels sont entre autres, les quartiers de Cotonou dans  lesquels, le  groupement de femmes « Nonvi-Kpokpo Nonvi-Wowo » sensibilise et informe depuis le 28 juillet dernier, et ce jusqu’au 12 août les populations sur les hépatites. En effet, d’après les archives du ministère de la santé, la prévalence élevée des hépatites au Bénin, est de  9,9% pour l’hépatite B, 4,12 % pour l’hépatite C. Environ 1. 400. 000 des béninois souffrent donc de ces maladies qui discutent actuellement avec la tuberculose, la première cause de décès des maladies infectieuses dans le monde, derrière le Vih-Sida, la tuberculose et le paludisme.  Ces chiffres inquiétants appellent tous à jouer leurs partitions.  Et c’est pour apporter sa contribution à la lutte que le groupement de femmes « Nonvi-Kpokpo Nonvi-Wowo» a déclenché une quinzaine d’actions urgentes contre les hépatites avec la campagne de sensibilisation et d’information à l’intention des femmes de Cotonou, plus précisément des femmes de Hindé Nord et Sud, Jéricho Nord et Sud. Une activité que ce groupement mène en  partenariat, avec l’Alliance Béninoise des Organisations de la Société Civile contre les Hépatites Virales (Aboschvi) et l’Ong Autre vie. La mission de l’association à travers ce projet est d’accompagner l’Etat dans ses actions dans la lutte. Il s’agit également de faire de Cotonou, une ville  où les Hépatites virales sont éliminées et que toute la population plus précisément les femmes aient les bonnes informations de prévention sur les hépatites, ces maladies qui tuent en silence. La stratégie développée par ces femmes est tout simple, elles vont de quartier en quartier à la rencontre des femmes pour leur restituer les informations capitales et les notions de prévention sur la maladie que le groupement avait eu au cours d’une formation donnée par l’Aboschvi avec l’accompagnement de l’Ong Autre vie. Des témoignages déjà recueillis auprès des bénéficiaires et de la population,  cette quinzaine d’actions urgentes contre les hépatites, est une bonne initiative que le groupement devra rééditer et l’étendre à d’autres quartiers de Cotonou et même aux autres communes du Bénin. Pour les responsables de l’Association, cette activité ne sera pas la dernière. Le meilleur reste donc à venir de la part du groupement pour le bien de la population béninoise.

Une association au service de la cité

Composé des femmes exerçantes dans différents secteurs d’activités, le   groupement de femmes « Nonvi-Kpokpo Nonvi-Wowo» s’est investi depuis des années dans les actions sociales. L’association fait de la promotion de l’entraide et de la solidarité entre les femmes. Elle travaille pour le bien-être des femmes et à bien mener leurs activités génératrices de revenus. Depuis des années, il organise des manifestations  en marge à la journée internationale de la femme. Activités au cours desquelles, il conscientise les femmes au travail bien, à garder leur dignité et à être  des vecteurs de la paix et de la joie partout où elles se trouvent.

Victorin Fassinou

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici