Le développement ne peut-être véritable que si tout le monde accorde son violon à tout projet allant dans ce cadre. Considéré comme un amusement au départ, l’avènement du marché de bétail de la commune de Djakotomey a pris une ascension fulgurante acquise à la cause des filles et fils de ladite cité. C’est du moins le constat fait ce dimanche 12 juillet 2020 à travers la contribution des uns et des autres pour sa véritable construction.

L’objectif de la création du marché de bétail de Djakotomey est de mettre en place un grand marché dans le département du Couffo où se vendront toutes sortes d’animaux et qui s’animera tous les jours. Une marrée d’usagers, de bêtes (moutons, cabris, chèvres, cochons, toutes sortes de volailles), vivres et autres installés à l’air libre, sous des hangars en construction, des bâches installées pour la circonstance, c’est le constat, à première vue du nouveau marché en construction de la commune de Djakotomey. Concrétiser un tel rêve devient une priorité pour les populations et les autorités et surtout les autres couches sociales de la commune à telle enseigne que plusieurs actions sont déjà menées et d’autres en cours. Ainsi, peut-on noter la contribution des professeurs d’un montant de 500.000f et des leaders du village, quartier latin de vente de bétail de la commune, qui ont contribué en partie avec un montant de 300.000f et ont d’ores et déjà promis revenir avec plus d’actions. L’autorité communale, Bruno Fangnigbé, accompagnée de ses deux adjoints ne sont pas restés en marge d’une telle initiative car, en dehors de l’emplacement mis à la disposition des usagers, ils ont déjà électrifié le marché et prévu d’autres actions plus impressionnantes. La future renommée d’un tel marché s’est démontrée par l’écoulement des produits animaux et surtout la venue d’acheteurs des régions lointaines telles Bohicon, Cotonou, Porto-Novo,… Paul Danglosso, le responsable des vendeurs de bétail du marché, s’est dit satisfait non seulement de l’écoulement des produits, mais aussi et surtout de l’accueil réservé à eux par le Maire qu’il a remercié du fond de son cœur. Pour Mèdjiko Gbédjinou, revendeur de cabris, point n’est besoin de se soucier car, en l’espace d’un mois le marché a bien pris son envol grâce à la détermination de tous les acteurs. Gérard N’tekpo, en ce qui le concerne, a décerné son satisfécit aux donateurs et autorités tout en ajoutant que le vaste espace réservé pour le marché constitue un atout pour l’éclosion de ce dernier dans un futur proche. Espérons donc que tout aille à bon port.

Alphonse Koï, (Coll. Couffo)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici