La Nuit des arts martiaux (Nam) a eu lieu le vendredi 20 novembre 2020 au Hall des arts loisirs et sports de Cotonou. C’était une soirée atypique de démonstration avec les meilleurs praticiens en présence de son organisateur Brice Brun et des grands Maîtres des différentes disciplines des arts martiaux au Bénin.

Le Taekwondo, le Aikido, le Kung Fu et le Capoeira. Ce sont là les disciplines qui ont défilé autour du Titami pour égayer le public qui a effectué le déplacement du Hall des arts le vendredi 20 novembre 2020 pour l’édition zéro de l’organisation de la nuit des arts martiaux au Bénin. Selon l’ordre de passage de présentation des tableaux, le public a eu droit à la prestation des éléments du Taekwondo en premier. Cette discipline d’origine coréenne reconnue officiellement autour des années 1945 est une discipline de joie accessible à tous selon le Secrétaire Général de la Fédération Béninoise de Taekwondo Me Bentsi Johnson. En deuxième passage on retrouve le Aikido, concept de légitime défense née vers les années 1942 au Japon. Ensuite fut le tour du Kung Fu de présenter l’un des meilleurs tableaux de la soirée. Cette discipline essentiellement axée sur le perfectionnement, assemblage de l’énergie, la fluidité et la maîtrise de soi est née en 1949. Enfin dans une démonstration rythmée et agrémentée par des danses gymnastique de haut niveau, les disciples du Capoeira ont affiché le dernier tableau qui a tenu le public en haleine. Il faut signaler que le Capoeira est une discipline de défense créée au Brésil par les africains déportés par l’esclavage. Pour le Me Mamoudou Fassassi, le Capoeira permet la souplesse du corps, le contrôle de soi etc. Il est très important pour la jeunesse de notre pays. Aux dires de Brice Brun, organisateur de cette soirée, l’initiative vise à révéler, valoriser, crédibiliser et célébrer les talents et gloires qui pratiquent ces disciplines ici au Bénin. Selon lui, la pratique des arts martiaux permet la maîtrise et stabilisation de la société. A l’en croire, cette soirée est allée au-delà des attentes car l’émulation était très grande. Il souhaite implémenter tous les arts martiaux présents au Bénin pour enfin porter l’initiative au-delà des frontières.

Junior Fatongninougbo

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici