Le nouveau Représentant Résident du Programme alimentaire mondial au Bénin (Pam)  Ali Ouattara était passé hier jeudi 21 juillet 2022, présenter  ses lettres de créance au ministre des affaires étrangères et de la coopération, Aurélien Agbénonci. Au cabinet du ministère à Cotonou, le désormais patron du Pam au Bénin a levé un coin de voile sur ses priorités.

Junior Fatongninougbo

Ali Ouattara, c’est lui qui est désormais aux commandes du Programme alimentaire mondial au Bénin (Pam) au Bénin. Successeur de l’ex-Représentant Résident Guy Mesmin Adoua en fin de mission, Ali Ouattara a  sacrifié hier à la tradition de présentation des lettres de cabinet et discuté des défis à relever dans le cadre du programme des cantines scolaires au Bénin. A l’occasion, le nouveau patron du Pam a échangé  avec le ministre  des affaires étrangères et de la coopération, Aurélien Agbénonci sur les défis qu’il y a et aussi les perspectives de sorte à apporter de l’alimentation à chaque élève dans le pays ses priorités et les défis de l’alimentation scolaire.  Le sujet de l’alimentation scolaire a été l’une des priorités  sur lesquelles les deux personnalités ont échangé.   En effet, dans le contexte du Bénin, l’alimentation scolaire est l’une des activités phares du Programme alimentaire mondial. Le Plan Stratégique Pays (Psp) de l’agence qui court jusqu’en 2023 met le Programme national de l’alimentation scolaire intégré (Pnasi) au centre de ses interventions. Le Psp fixe le cadre à travers lequel l’institution, dans une approche intégrée, apportera son soutien au Bénin dans la lutte contre l’insécurité alimentaire et l’atteinte de l’objectif de développement durable Odd 2 relatif à la Faim Zéro. « Il y a des défis. Il y a des questions liées aux innovations qu’on doit apporter. Par exemple, les questions de digitalisation, les questions d’adapter les modalités au contexte étant donné que nous sommes en train de vouloir passer de 75% de taux de couverture à 100% et notamment au niveau urbain. Le contexte urbain est totalement différent. Il faudra adapter la stratégie à ce contexte afin d’avoir la couverture totale. », a confié  M. Ali Ouattara qui reconnaît qu’un bon travail a été fait avec l’équipe qui est encore en place.  «… Je crois que c’est une continuité. Tout service est une continuité et le Pam également s’inscrit dans cette dynamique …», livre le nouveau patron du Pam au Bénin qui entend travailler pour l’atteinte des objectifs qu’entrevoit le gouvernement au sujet du  chantier de l’extension à 75% du programme des cantines scolaires.

Ali Ouattara conscient des défis qui l’attendent

Ali Ouattara cumule plus de 26 années d’expériences dont 11 sur le plan international dans des contextes humanitaires d’urgence complexe, de conflit et de développement. De nationalité Burkinabè, il est né le 19 mai 1969. Il est titulaire d’une Maitrise en Economie et d’une licence en Sociologie obtenues respectivement en 1993 et en 1997 à l’Université de Ouagadougou au Burkina-Faso. Le nouveau représentant résident a débuté sa carrière en 1994, en tant que consultant dans les domaines de la sécurité alimentaire et de l’éducation. En 1996, il fut Professeur de mathématiques au Lycée Ouezzin Coulibally de Bobo-Dioulasso au Burkina-Faso avant d’être assistant technique du projet « Recherche et Développement des cultures vivrières dans les zones semi-arides » (Safgrad) de l’Union Africaine de 1997 à 2003. « …Je me sens du Bénin …puisque le Burkina-Faso et le Bénin sont des pays frères…. », a lâché l’homme à la presse au terme de la  présentation des lettres de cabinet.