La célébration, en différé, de la journée de la musique a eu lieu, hier, dimanche 27 juin 2021 à travers un ‘’Piano concert’’ organisé par le professeur Amegandji Jean Pierre et ses élèves au restaurant l’Aéroport de Cotonou. C’était une occasion pour lever un coin de voile sur le génie musical de ses enfants qui, des le bas-âge, s’essayent déjà de la plus extraordinaire des manières aux flûtes, pianos et micros pour fredonner de merveilleuses mélodies. 

JF

20 programmations musicales, des notes rimées et rythmées aux sons de la flûte et du piano avec un maître des lieux. Ceci pour un ‘’concert Piano’’ de haut niveau. C’est ce dont le public a eu droit au restaurant l’Aéroport de Cotonou. Le professeur Jean Pierre Amegandji et ses élèves, à travers leurs 10 doigts et deux pieds, ont fait voyager tous les spectateurs dans l’univers de Piano, micro et flûte pour une destination de satisfaction. De la musique romance à la musique hot, les bouts de chou du professeur se sont accrochés de la plus belle des manières pour offrir le meilleur d’eux-mêmes. Du premier à poser ses mains sur le piano, Amen Sehlin, passant par la première joueuse de flûte, Ramwani Divyam, à Divin Sehlin, le dernier pianiste sur le total des 20 présentations, le public est resté attentif. Car, tout était bien concocté pour accrocher son spectateur. Mais, ce concert n’est pas le fruit du hasard. Aux dires du professeur Jean Pierre Amegandji, chaque année, la restitution de ce que les élèves ont appris est faite. Les enfants étant un terrain neutre qui peut acquérir beaucoup de connaissances, « tout ce que nous leur apprenons, nous voyons le résultat », a souligné l’enseignant. A l’en croire, ces enfants apprennent la musique d’une manière internationale, alors ils ont un bagage musical qui peut les amener très loin au cas où certains voudraient faire carrière dans le monde musical. Pour ceux qui ne veulent pas en faire une carrière, c’est une distraction saine et instructive. Ils sont armés pour faire toutes sortes de musique. Le piano qu’ils apprennent étant un instrument de musique harmonique où il y a beaucoup de notes en même temps. Avec la flûte accompagnée du piano, ils peuvent donc être à même de faire de la musique au complet. Il lance un appel à l’endroit des parents qui ne comprennent pas encore l’importance des instruments de musique dans la vie des enfants. « Ils vont voir que les enfants que nous encadrons sont des enfants qui excellent beaucoup à l’école », soutient-il. Le professeur Jean Pierre Amegandji demande aux autorités béninoises de jeter un coup d’œil sur ceux qui se sont tournés vers la formation en matière de musique. « Ceux-là qui vont aider notre culture à se développer, c’est ceux qui sont réellement bien formés », a-t-il indiqué. Il urge donc de faciliter la tâche aux formateurs. Les parents d’enfants ont, à l’unanimité, décerné un satisfecit au professeur et ses élèves qui ont présenté de belles affiches pour agrémenter le concert. A signaler que le prof Jean Pierre Amegandji a commencé à enseigner la musique aux enfants depuis 1992 au Niger.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici