Pour l’autosuffisance alimentaire dans le Couffo

ProCAD octroie 1476 noyaux de volailles et ruminants aux petits éleveurs 

Venir en aide aux populations les plus démunies aux fins qu’elles puissent se nourrir normalement et régler leurs problèmes économiques, c’est le but visé par Procad à travers le don des volailles et petits ruminants qui a démarré depuis fin 2019 est terminé à la fin ce mois d’avril 2020.

Alphonse Koï, (Coll Mono-Couffo)

Le résultat des enquêtes menées par les nutritionnistes ayant prouvé que la grande masse des populations du département du Couffo vit en dessous du seuil alimentaire, le Projet programme cadre d’appui à la diversification agricole (Procad) a un œil particulier sur les six communes par le biais du volet Padda nutrition. A cet effet, à l’issue d’une sélection raffinée tenant compte de l’attachement des villages et certains de leurs habitants dans le secteur de l’élevage, un certain nombre de villages et petits éleveurs a été retenu dans les six communes du département du Couffo: Aplahoué, Djakotomey, Dogbo, Klouékanmè,  Lalo et Toviklin.   Il s’agit de 79 villages qui ont reçu 1416 noyaux de volaille et 12 villages ayant reçu 60 noyaux  de petits ruminants à raison de deux villages sélectionnés par commune. Lesdits sujets sont des animaux de performance améliorée car ils grandissent et produisent bien. Aussi, faut-il  préciser que chaque noyau de volailles est composé d’un mâle et 5 femelles tandis qu’un noyau de petits ruminants est composé d’un mâle et deux femelles. Aux dires d’Elie Linton, chef division et réglementation et contrôle des produits animaux à la Direction Départementale de l’Agriculture, de l’Élevage et de la Pêche du Couffo, les premiers bénéficiaires qui ont véritablement pris soin de leurs animaux n’ont pas connu de perte et pourront, bientôt, commencer à en jouir en consommant ou en vendant. Grâce à ce projet, bon nombre des populations sortiront la tête haute si elles taillent d’importance à l’entretien qu’il faut aux animaux pour garantir leur croissance rapide escomptée en amont.

Pour l’autosuffisance alimentaire dans le Couffo

ProCAD octroie 1476 noyaux de volailles et ruminants aux petits éleveurs 

Venir en aide aux populations les plus démunies aux fins qu’elles puissent se nourrir normalement et régler leurs problèmes économiques, c’est le but visé par Procad à travers le don des volailles et petits ruminants qui a démarré depuis fin 2019 est terminé à la fin ce mois d’avril 2020.

Alphonse Koï, (Coll Mono-Couffo)

Le résultat des enquêtes menées par les nutritionnistes ayant prouvé que la grande masse des populations du département du Couffo vit en dessous du seuil alimentaire, le Projet programme cadre d’appui à la diversification agricole (Procad) a un œil particulier sur les six communes par le biais du volet Padda nutrition. A cet effet, à l’issue d’une sélection raffinée tenant compte de l’attachement des villages et certains de leurs habitants dans le secteur de l’élevage, un certain nombre de villages et petits éleveurs a été retenu dans les six communes du département du Couffo: Aplahoué, Djakotomey, Dogbo, Klouékanmè,  Lalo et Toviklin.   Il s’agit de 79 villages qui ont reçu 1416 noyaux de volaille et 12 villages ayant reçu 60 noyaux  de petits ruminants à raison de deux villages sélectionnés par commune. Lesdits sujets sont des animaux de performance améliorée car ils grandissent et produisent bien. Aussi, faut-il  préciser que chaque noyau de volailles est composé d’un mâle et 5 femelles tandis qu’un noyau de petits ruminants est composé d’un mâle et deux femelles. Aux dires d’Elie Linton, chef division et réglementation et contrôle des produits animaux à la Direction Départementale de l’Agriculture, de l’Élevage et de la Pêche du Couffo, les premiers bénéficiaires qui ont véritablement pris soin de leurs animaux n’ont pas connu de perte et pourront, bientôt, commencer à en jouir en consommant ou en vendant. Grâce à ce projet, bon nombre des populations sortiront la tête haute si elles taillent d’importance à l’entretien qu’il faut aux animaux pour garantir leur croissance rapide escomptée en amont.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici