La Conférence épiscopale du Bénin (Ceb) a tenu sa première session ordinaire plénière. Au cours des assises tenues du 18 au 21 octobre  au Centre Pastoral Mgr Nicolas Okioh de Natitingou, les Evêques ont passé en lumière plusieurs sujets importants, notamment ceux liés à l’actualité nationale. Abordant en effet, les questions socio-politiques, la Ceb s’est penchée sur la période de fin de mandat  du président de la République, M. Patrice Talon. Les Evêques invitent tous les acteurs politiques à faire « procéder à un bilan objectif, critique et constructif » des cinq ans qui prennent fin. Ce faisant, ont-ils dit, chacun pourra aborder les prochaines échéances électorales sans passion, mais avec la détermination d’œuvrer pour l’enracinement de la démocratie et pour le développement intégral du Bénin et de ses enfants. L’autre point abordé au cours de la première session ordinaire plénière est relatif aux prochaines joutes électorales. Pour la Ceb,  afin que les élections présidentielles de 2021 soient sans couac, les institutions impliquées dans l’organisation devraient jouer leurs partitions en concordance avec  les idéaux de la Conférence Nationale de février 1990.  « En raison des enjeux de ce rendez-vous électoral pour la paix et la cohésion nationales d’une part, et pour l’image de notre pays sur l’échiquier international d’autre part, elle recommande vivement que toutes les institutions impliquées dans l’organisation dudit scrutin jouent leur rôle dans l’esprit du consensus hérité de la Conférence Nationale de février 1990, afin que les prochaines élections présidentielles soient pacifiques, réellement inclusives et démocratiques », ont dit les Evêques du Bénin. (Lire ci-dessous l’intégralité le communiqué final de la Ceb).

Joseph-Martin Hounkpè

Lire le COMMUNIQUE FINAL SESSION NATITINGOU 2020Communiqué final session Natitingou  2020

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici