Les femmes de l’Union communale des transformatrices des produits agricoles « Gnonwa » ont fait leur première sortie hier, mercredi 7 avril 2021  à Cotonou. Occasion pour elles de déclarer   leur adhésion à l’Organisation des Femmes Républicaines (OFR) pour la victoire du duo Talon-Talata. C’était sous le leadership de la coordonnatrice de l’Ofr,  Mme Alimatou Badarou.

L’organisation des femmes républicaines (Ofr) et l’Union communale des transformatrices de produits agricoles « Gnonwa » sont mobilisées pour la victoire du duo Talon-Talata. Cette mobilisation a eu lieu sous le leadership de la coordinatrice nationale de l’Ofr, Alimatou Badarou, qui a contribué à la sortie officielle de cette union. Aux dires de la trésorière générale  de ladite union, Constance Hounonvi, les femmes ont connu une structuration grâce au Programme d’action du gouvernement (Pag). « Qu’il me soit permis de vous remercier sincèrement pour l’initiative prise et qui révèle une étape capitale dans la vie de tout groupement à but lucratif ou non lequel regroupement vise à atteindre des objectifs bien précis pour un développement durable », a-t-elle dit. Constance Hounonvi a félicité leur marraine Mme Alimatou Badarou pour ses efforts aux côtés de l’union.  Nous ne doutons point de votre détermination à conduire cette union dans la concrétisation de ses nobles missions au regard de l’accompagnement effectué à leur endroit  », a dit Constance Hounonvi. Cette dernière a profité de l’occasion pour  faire part de leurs besoins en matière de ressources matérielles et financières. « Elles sont décidées à sortir massivement le 11 avril 2021 pour voter le duo Talon-Talata parce que Talon a choisi la femme », a dit la coordonnatrice nationale de l’Ofr, Alimatou Badarou. Pour cette dernière, ces femmes sont prêtes à faire le K-O retentissant au soir du 11 avril 2021. Elle a saisi l’occasion  pour inviter toutes les femmes éprises de développement à se joindre à ce mouvement  et  sortir massivement pour voter  le développement,  car le développement ça y est.

Boniface Kabla

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici