Un nouveau mouvement est mis sous les fonts baptismaux par les des jeunes de la commune de Ouidah.  Il s’agit du mouvement Zedaga. A la faveur d’une sortie officielle déroulée le samedi 6 mars 2021 à l’hôtel Dk de Ouidah. A l’occasion,  Wilfrid Houndjè, a appelé  toute la population de Ouidah à une participation massive au scrutin du 11 avril. Pour lui,  soutenir le président Patrice Talon, c’est soutenir Ouidah et son développement.

Le mouvement Zedaga (soulève ça vers le haut) entend travailler de manière à faire sortir la population pour que la participation à l’élection présidentielle dont le premier tour est fixé au 11 avril soit massive. C’est une initiative de jeunes leaders de la commune de Ouidah, soucieux du développement de leur localité et du progrès du Bénin. Ces derniers ont fait le constat selon lequel les populations de Ouidah ne sont pas massivement sorties pour les dernières élections en République du Bénin. Il faut donc renverser la tendance, d’où la mise sur pied de Zedaga. « Lors des élections législatives et communales passées, nous avons constaté une faible participation de la population de Ouidah. Pour ce fait, l’élection qui s’annonce, c’est-à-dire celle du 11 avril prochain, nous voudrions travailler de manière à faire sortir la population pour que la participation soit massive. C’est l’objectif fondamental de ce mouvement. Parce que c’est en sortant massivement que nous pouvons nous affirmer sur la scène politique », a fait savoir Brice Hodonou, un des responsables du creuset. À l’occasion de la première sortie de ce mouvement, son coordonnateur Wilfrid Houndjè a d’abord invité les Béninois en général et celles de Ouidah en particulier à cultiver la paix et la tolérance avant d’appeler à une mobilisation générale des filles et fils de Gléxwé pour porter à nouveau Patrice Talon à la tête du pays.  « Ouidah veut lancer un message de paix, de mobilisation. Ouidah veut regarder l’avenir avec confiance. Il est important de sonner la mobilisation des tous les ‘’Ouidaniens’’ autour de tous les projets de développement que porte le gouvernement du président Patrice Talon», a laissé entendre le coordonnateur. Connu beaucoup plus sur le terrain des initiatives de la promotion culturelle, Wilfrid Houndjè se retrouve également dans le champ politique et explique en ces termes : « La politique est une culture de la culture des peuples. Nous sommes en politique parce que nous avons une raison d’y être. Nous sommes en politique parce qu’il s’agit de Ouidah, il s’agit du président Patrice Talon. Nous avons accepté de répondre présent parce que le devoir nous appelle ». Le mouvement Zedaga  fait appel à toutes les forces vives de la commune de Ouidah et d’ailleurs, afin qu’elles se mettent ensemble pour soutenir le développement. Et selon Wilfrid Houndjè, soutenir le président Patrice Talon, c’est soutenir Ouidah et son développement. Il précise que leur démarche n’est pas celle du culte de la personnalité. Il s’agit simplement d’un engagement autour d’un système qui révèle le Bénin et le positionne davantage. « Aujourd’hui, le Bénin inspire confiance et respect, le Bénin est devenu un modèle dans la sous-région. Ce n’est pas seulement sur l’axe politique qu’on juge un système. Nous posons les bases du développement et d’ici quelques années, qu’on puisse citer le Bénin parmi les Nations les plus puissantes, les plus fortes », a-t-il poursuivi.  Et pour cela, Zedaga pense que la dynamique Talon doit se poursuivre.

Junior Fantongninougbo

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici