Le Ministre de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche a rencontré les leaders paysans des six communes du département des Collines, dans sa ferme à Paouignan, le samedi 06 mars 2021. Gaston Cossi Dossouhoui leur a fait savoir le nouveau cap que prendra l’agriculture béninoise et les invite à jouer leur partition pour sa réalisation.

L’agriculture béninoise a un nouveau cap. Elle sera d’envergure. Les leaders paysans des Collines le savent depuis le samedi 06 mars 2021 à l’occasion de leur rencontre avec le Ministre de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche. La rencontre est l’initiative des Agronomes du département. « L’initiative de cette rencontre est née de la volonté des fils et filles des Collines, professionnels du monde agricole, de réunir les principaux acteurs pour célébrer les innovantes, pertinentes et fructueuses actions de développement agricole du Gouvernement de la Rupture dans les Collines. Ces actions salutaires impulsées par un homme providentiel, l’homme qui nous a sauvés d’une crise socio-politico-économique majeure, celui qu’il nous fallait, et qu’il nous faut encore, son Éminence, le président Patrice Talon qui a mis toute sa confiance en notre grand frère, Gaston Dossouhoui, pour mener sa vision pour une agriculture moderne, principale levier de création de richesses et d’emplois », a révélé Jacques Houndété, porte-parole du creuset des Agronomes des Collines.

Le Ministre, dans son adresse, s’est d’abord réjoui de ce que la rencontre se tienne dans un cadre approprié. Une ferme, par surcroit, la tienne. Un bon exemple salué par Étienne Assogba, Secrétaire Général de l’Union départementale des producteurs des Collines : « Nous avions toujours réclamé un ministre de l’agriculture qui s’y connaît dans l’agriculture. Le président nous a écouté et nous a donné le ministre Dossouhoui. Les actions menées dans le secteur agricole depuis 2016, particulièrement dans les Collines, nous enchantent. Nous en sommes contents. Nous en devons des témoignages. Les retombées sont énormes pour les Collines. Les réformes, la disponibilité des semences et engrais de qualité, les appuis conseils ont boosté nos productions. Nos conditions de vie sont positivement impactées. Nous en remercions le Chef de l’État et son ministre de l’agriculture ».

Un nouvel élan désormais

Mais ça, c’est du passé. Le meilleur reste à venir, selon le Ministre Gaston Cossi Dossouhoui : « (…) il faut le reconnaître, les paysans des Collines ont des responsabilités dans la production agricole au niveau national. Chaque territoire a ses particularités. Dans les Collines, il y a le laboco (variété d’igname). Nous devons travailler à le sauvegarder. Les Collines se particularisent aussi par d’autres variétés d’ignames. Le département se singularise aussi dans la production du soja. Les pionniers sont des Collines. C’est aussi une région de concentration d’élevage, surtout le gros ruminant. Alors, si nous n’avons pas une idée claire du développement, nous n’irons pas loin. Celui qui nous a servi de guide dans tout ça, c’est le Chef de l’État. Il a dit, je peux échouer partout, sauf dans l’agriculture Le prochain quinquennat sera, en autres, consacré à l’agriculture d’envergure, à la formation technique professionnelle agricole. Pendant le premier quinquennat, nous avons pris l’élan. Maintenant il faut aller loin. Aller à une agriculture d’envergure. Nous allons mettre en place 500.000 hectares de plantations de palmier à huile, d’hévéa, de banane Plantin, d’orange, de mangue, de baobab… Nous allons transformer sur place une partie des productions et exporter le reste. Alors, pourquoi le département des Collines ne trouvera pas sa part dans tout ça ? Dans les Collines, nous devons marquer le temps, nous sommes dans le développement. Alors, nous ne nous laisserons pas nous distraire par qui que ce soit. Nous devons dire non à ceux qui veulent retarder notre développement… « .

Pour Nicaise Fagnon, Maire de la commune de Dassa, le Président de la République, Patrice Talon, a donné priorité à l’agriculture dans le Programme d’Actions du Gouvernement, car il sait que la route du développement devrait passer par l’agriculture. Bertin Tamègnon, Ingénieur Agronome, fils des Collines, Coordonnateur du Projet d’appui au développement agricole des Collines (Padac), a témoigné que le département des Collines a beaucoup gagné dans le secteur agricole à l’avènement du Gouvernement du président Talon. Il a donné en exemple le projet Padac, spécialement destiné au développement de l’agriculture et des chaînes de valeur dans le département. «Je voudrais donc rendre un hommage mérité à son Excellence Patrice Talon, à son Gouvernement et particulièrement au Ministre Dossouhoui dont la dynamique et les orientations insufflés aux différents projets ont permis d’obtenir des résultats concrets. Le pacte est scellé. Rendez-vous pris aux moissons.

PFCOM/DIRCOM-PR/MAEP

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici