La semaine de l’énergie électrique est ouverte depuis le lundi 04 avril 2022 dans le but de faire découvrir aux populations les différents articles et autres produits du secteur. A l’occasion, les hommes des médias ont bénéficié d’une formation sur les questions énergétiques. Différentes communications ont été faites pour leur permettre de mieux saisir les réalisations en cours depuis  2016 et d’avoir connaissance de certaines terminologies pour en faire un emploi judicieux dans les productions journalistiques.  C’était hier, 05 avril 2022 à Bénin Royal Hôtel.

Joseph-Martin Hounkpè

 Les échanges avec les journalistes hier, s’inscrivent dans l’agenda de la Semaine de l’énergie électrique, édition 2022. En effet, à travers des communications et explications des experts du secteur énergétique au Bénin, les participants disposent désormais des  éléments clés pour éviter des amalgames ou abus de langage dans leurs différentes productions. Dans son intervention, le Directeur  général des ressources énergétiques M. Todeman Flinso Assan a clarifié que lorsqu’on parle de l’énergie, c’est l’énergie utilisable par l’homme, et  c’est un ensemble composé de l’énergie primaire, secondaire et finale ou tertiaire. Quand on évoque des énergies renouvelables, ce sont des sources à partir  desquelles on peut avoir d’électricité. En mettant l’accent sur ce que les énergies renouvelables ont commencé à prendre  de l’ampleur, il a précisé plusieurs sources énergétiques. On a entre autres, la source hydraulique, l’énergie issue du vent (énergie éolienne), l’énergie solaire, la biomasse énergie, l’énergie géothermique…Dans sa communication, le  Conseiller technique chargé du suivi et de l’évaluation des performances des projets du Ministre de l’énergie, M. Amine Bitayo Kaffo a mis en exergue le rôle fondamental de l’énergie dans un pays. « L’énergie est le moteur du développement », a-t-il rappelé. Il n’a pas manqué de préciser dans ses explications que l’énergie consommée s’exprime en Kwh et non kw tout court.  A l’en croire,  quand  on dit qu’une énergie est propre, elle est une énergie qui n’émet pas du gaz. Par ailleurs, les efforts du gouvernement en cours depuis 2016 pour que le secteur soit viable, ne sont pas passés sous silence. A noter que la volonté  du Chef de l’Etat de rendre disponible l’énergie électrique comme du sang qui coule dans les veines de chaque Béninois est manifeste. Des investissements sont faits et dès lors, le jus électrique est en permanence. En ce qui concerne l’électrification rurale, le pourcentage atteint est beaucoup plus élevé par rapport à celui du passé. Rappelons que le gouvernement œuvre pour que les ampoules électriques utilisées  au  Bénin soient aux normes et qui consomment moins d’énergie. A cet effet, il est délivré aux entreprises des étiquettes de 2 à 3 étoiles qui prouvent la qualité de ces ampoules. Les populations sont donc invitées à faire le meilleur choix pour économiser l’énergie électrique.