Une bonne nouvelle pour le Bénin. Dr Victorien Dougnon Maître-Assistant en Microbiologie au Département de Génie de Biologie Humaine (Ghb) et Chef de l’Unité de Recherche en Microbiologie Appliquée et Pharmacologie des substances naturelles de l’École Polytechnique d’Abomey-Calavi à l’Université d’Abomey-Calavi en République du Bénin, et son équipe viennent d’être sacrés lauréats du prestigieux Programme d’Appui à la Recherche et à l’Innovation (Pari) de la Communauté Économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao).

Après avoir hissé le Bénin au rang des grandes Nations lauréates du prestigieux Prix des jeunes chercheurs africains, Dr Victorien Dougnon, vient, à nouveau, de décrocher un financement de 200.000 dollars américains de la Cedeao. En effet, lors de la quatre-vingt-sixième session ordinaire du Conseil des Ministres de la Cedeao (tenue à Accra les 16 et 17 juin 2021), le nom du Bénin a résonné fortement. Le point 17 abordé par le Conseil des Ministres a consisté en la présentation d’un Mémorandum livrant les résultats des délibérations du Jury du Programme d’Appui à la Recherche et à l’Innovation (Pari) lors de sa session tenue à Niamey du 6 au 8 avril 2021. Le Jury a proposé la nomination comme lauréat en première place, le consortium dirigé par le Dr Dougnon pour des travaux sur le thème : Formulation of active phytomedicines against antibiotic-resistant bacteria and coronavirus : exploration of the potential from African flora. Cette étude débouchera sur le renforcement des capacités en pharmacie verte et en bio-informatique pour 06 jeunes scientifiques. Elle vise à améliorer la lutte contre les bactéries antibio-résistantes et les coronavirus. L’un des piliers fondamentaux de cette opportunité est la mise en place d’une plateforme régionale, un Centre d’Excellence sur la production de Médicaments Traditionnels Améliorés et la Lutte contre la Résistance Antimicrobienne à l’Université d’Abomey-Calavi.  « Ce financement vient comme un stimulant, preuve que le génie béninois, africain ne demande qu’à être promu. Avec les collègues des pays impliqués à savoir le Togo, le Burkina-Faso, le Cap-Vert et le Ghana, nous ferons de cette opportunité un véritable levier de développement en Afrique », promet Dr Victorien Dougnon. Une Commission de la Cedeao viendra lui décerner officiellement cette reconnaissance en présence des autorités béninoises.

Né le 23 mars 1988,  Dr Victorien Dougnon est Enseignant-Chercheur à l’Université d’Abomey-Calavi. Il s’implique, à travers ses travaux, dans la lutte contre la résistance aux antimicrobiens en Afrique et en tant que scientifique, ses intérêts sont liés à la microbiologie moléculaire, à l’hygiène et à la santé publique. Passionné de plantes médicinales contre les maladies infectieuses, il fait de son mieux pour avoir un impact sur le développement économique de l’Afrique. Enseignant des modules de microbiologie et de méthodologie de recherche au niveau du 1er et du 3ème cycle dans les deux plus grandes Universités du Bénin, le jeune chercheur a obtenu son doctorat en sciences de l’Environnement et de la Santé en 2013 après un Master en Analyses Biomédicales en 2011.

Quid de ses œuvres déjà réalisées

Grâce à sa sélection en tant que jeune affilié de l’Académie Mondiale des Sciences (Twas) en 2016, il a collaboré à ce jour, avec 150 chercheurs de plus de 80 Instituts de recherche à travers le monde. Il est membre fondateur de l’Unité de Recherche en Microbiologie Appliquée et Pharmacologie des substances naturelles, Laboratoire de Recherche en Biologie Appliquée de l’École Polytechnique d’Abomey-Calavi à l’Université d’Abomey-Calavi au Bénin. Chaque année, plus de 150 jeunes chercheurs sont impactés par les activités de ce laboratoire. La qualité de ses publications cumulée avec un certain nombre de récompenses qu’il a remportées ont fait de lui l’un des meilleurs jeunes scientifiques de sa génération. De 2015 à ce jour, il a remporté 14 projets de recherche compétitifs en tant que chercheur principal ou coordinateur local, une recherche en tant que collaborateur et plus de 35 bourses de voyage. Ses résultats de recherche incluent les travaux de 6 doctorants et 25 étudiants en master, 140  articles de revues évaluées par des pairs, 80 résumés de conférences et 35 articles populaires. Une de ses recherches a conduit à la production de 03 phyto-médicaments appelés Salm-Mta contre la salmonellose.  Son équipe a également mis en place le produit Pro-Fermas, un médicament contre l’infertilité masculine. Il a dirigé et contribué à la formation de nombreux chercheurs en sciences. Pendant la crise du Covid au Bénin, avec son  équipe, il s’est évertué à lutter contre la surenchère du prix des produits hydro-alcooliques en les produisant localement à moindre prix.

Aussi, pour promouvoir la microbiologie auprès des étudiants du 1er cycle, il a produit un outil d’apprentissage en ligne disponible (https://elearning-uac.bj/) et sur les téléphones ou tablettes Android.

Victorin Fassinou

Le dynamisme du jeune Dr Victorien Dougnon et son équipe viennent à nouveau de relever le Bénin parmi les nations de la Cedeao

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici