Encore un bon pas à l’actif du nouveau trio dirigeant du conseil communal de Sô-Ava (Jean Méjor Zannou ,  Fataou Amoussa et Ismaël Zossou) . Hier jeudi 2 juillet 2020, cette équipe a été reçue en audience par l’Ambassadeur de la Chine près le Bénin SEM Jingtao Peng. A l’Ambassade à Cotonou, l’occasion était donnée aux deux parties de jeter les bases pour un début de partenariat entre la commune lacustre de Sô-Ava et les communes de la Chine.  Au cours de cette audience, SEM Peng a rassuré de la disponibilité de la Chine à entretenir une relation de  coopération à travers entre les communes chinoises  avec la commune lacustre. 

Faire connaître la commune de Sô-Ava à leur hôte  dans le but de nouer un partenariat solide entre les communes de la Chine et celle de la cité lacustre de Sô-Ava. Tel est l’objet de  la présente audience qu’a demandé et obtenu le nouveau trio dirigeant du conseil communal de Sô-Ava (Jean Méjor Zannou, Fataou Amoussa et Ismaël Zossou). Ce tête-à-tête entre les deux parties a été fructueux. C’est la conclusion qui se dégage des impressions des différents responsables à l’issue de la rencontre.  A l’entame, le  Premier Adjoint au Maire, Fataou Amoussa a pris soin de faire une présentation minutieuse de la commune à l’Ambassadeur. A l’entendre,  « La commune de Sô-Ava se situe dans le département de l’Atlantique en République du Bénin. Elle est composée de 7 arrondissements dont Ahomey-Lokpo, Dékanmey, Ganvié1 et Ganvié2, Houédo-Aguékon, Sô-Ava, Vekky qui forment une constellation de 69 villages repartis sur le Lac Nokoué et la rivière Sô. Les Habitants de la commune sont plus de 118.547 (RGPH4) et Sô-Ava est une localité relativement plus proche des deux plus grandes villes du Bénin, c’est-à-dire 40 km de Cotonou et 70 km de Porto-Novo. Le Nord est composé de beaucoup d’agriculteurs et le sud abrite les pêcheurs. Sô-Ava occupe une vallée entre les rivières Sô et Ouémé qui coulent vers le lac Nokoué et s’étend sur une superficie de 218 km² dont seulement 18% est constituée de terre ferme ». Le Premier Adjoint au Maire renseigne également  l’ambassadeur que la commune lacustre est constituée 96,8 des Toffin, de 2,0% des Fon, de 1,0% Adja  et de 0,2% d’autres ethnies. S’agissant des activités qui s’y mènent, la pêche prend la principale partie. L’Ambassadeur de la Chine près le Bénin SEM Jingtao Peng s’est dit ravi de la démarche de la délégation. Il leur a fait comprendre que Sô-Ava est une localité que personne ne peut ignorer. « Je peux vous dire que je connais bien votre commune pour m’y être rendu plusieurs fois. La cité lacustre de Ganvié en fait partie et je sais qu’elle est l’un des patrimoines reconnus par l’Unesco. Nous avons eu à y organiser aussi beaucoup d’activités », a-t-il témoigné. Cette révélation de l’ambassadeur tombe à pic. Elle a été une belle occasion pour le Premier Adjoint au Maire Fataou Amoussa de souligner les difficultés de la commune. Les infrastructures scolaires et administratives, la couverture en électricité qui se limite juste au seul arrondissement central de Sô-Ava  en partie ainsi que d’autres sont bien les différents besoins de la commune.

Une sortie fructueuse

La visite du Maire de Sô-Ava Jean Méjor Zannou et ses Adjoints au cabinet de l’Ambassadeur de la Chine près le Bénin SEM Jingtao Peng ,… est salutaire. C’est ce que pense l’autorité chinoise qui déjà rassure de la disponibilité de la Chine à coopérer à travers ses communes avec la commune lacustre. « Vous avez fait le geste juste. Les relations entre les pays sont comme celles entre les êtres humains. Avant de collaborer  avec quelqu’un, il faut d’abord le connaître. Je connaissais en partie votre commune et vous venez de m’en donner plus de détails. Nous avons beaucoup de choses à partager ensemble », a-t-il indiqué. Heureux de cette assurance, le Maire Jean Méjor Zannou a promis ne pas  s’éloigner de l’Ambassadeur qui est désormais l’appui de la commune dont il a la charge. « Nous allons rester en contact permanent avec vous et nous allons d’ailleurs revenir régulièrement vous voir. Car, nous avons besoin de vous pour atteindre les objectifs du développement que nous nous sommes fixés au cours de notre mandat », a-t-il fini. Le Deuxième Adjoint au Maire Ismaël Zossou, quant à lui, a exprimé la gratitude de toute la commune de Sô-Ava à l’Ambassadeur. Les échanges ont été cordiaux et surtout fructueux. Les patrons du conseil communal de Sô-Ava sont repartis avec le sentiment d’avoir entamé une marche vers le développement avec cette puissance mondiale.

Junior fatongninougbo

 

La photo de famille des deux parties au terme de l’audience

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici