Les travaux de la deuxième phase du stage de formation du projet « Appui au Système Educatif du Bénin par le Renforcement des Capacités des Enseignants du Primaire », se sont déroulés du 26 au 31 Juillet 2021. A l’école primaire publique de Ségbéhoué dans la commune de Djakotomè, cette formation de l’Ong Amaf-Bénin soutenue par la Fondation Cpa a été consacrée au recyclage des inspecteurs d’enseignements et des conseillers pédagogiques et à l’harmonisation des modules de formation.

L’amélioration de la qualité de l’éducation maternelle et primaire au Bénin, préoccupe l’Ong Amaf-Bénin qui s’est donnée pour mission  d’ « Agir pour une éducation de qualité Apeq » et de s’investir dans le renforcement des capacités des Enseignants du Primaire à travers le projet « Appui au Système Educatif du Bénin par le Renforcement des Capacités des Enseignants du Primaire ». La présente formation dédiée au recyclage des inspecteurs d’enseignements et des conseillers pédagogiques et à l’harmonisation des modules de formation, constitue la deuxième phase du  stage de formation inscrit dans le cadre de ce  projet. Mise en œuvre par l’Ong Amaf-Bénin, ce projet dans sa  phase I a obtenu l’appui financier de la Direction de Développement et de la Coopération Suisse (Ddc) et de la Fondation pour la Coopération Pédagogique en Afrique (Fondation Cpa).Cette deuxième phase n’a obtenu que l’appui financier de la Fondation Cpa. Lors de la cérémonie qui a lancé les travaux de ce séminaire, le Directeur Exécutif de l’Ong Amaf-Bénin Fataï  Aina, est revenu sur les objectifs du projet. A ses dires, l’initiative vise, d’une part,  à  outiller les  Inspecteurs d’enseignements et Conseillers pédagogiques à la formation qualifiée de la profession enseignante du Bénin. D’autre part, à outiller  les enseignants de maternel et du primaire pour promouvoir l’approche « pédagogie active » pour l’atteinte des objectifs de l’éducation de qualité pour tous (Ept) au Bénin, dans le cadre des objectifs de l’Agenda 2030.Ce projet subdivisé en deux phases, dont chaque phase est subdivisée en deux volets. La première phase démarrée en juin 2019, a pris fin en juin 2021. Dans ses mots, il a remercié la Fondation pour la Coopération Pédagogique en Afrique (Fondation Cpa) pour son soutien inlassable, notamment son appui technique et financier au projet. « Le Bénin et l’Afrique en général traversent une crise scolaire », a indiqué M. Aina, qui, une fois encore a sollicité au nom de l’Amaf Bénin, le  renouvellement du soutien de la Fondation pour la Coopération Pédagogique en Afrique (Fondation Cpa) pour améliorer la qualité de l’éducation des enfants béninois, parce qu’ils constituent non seulement le maillon le plus faible, mais aussi l’espoir pour la nation tout entière. Pour lui, les  enfants ont besoin d’une éducation de qualité. Mais cela ne serait possible si le système et le contenu d’encadrement ne sont pas performants. Il faut donc améliorer le contenu et la méthode d’encadrement, les soutenir et promouvoir leur efficacité par l’intermédiaire du renforcement de capacités. Pour Fataï Aïna, ce séminaire de recyclage des inspecteurs et conseillers pédagogiques n’est pas une session de formation, mais plutôt  une session de partage de connaissances et d’expériences afin de trouver des solutions en vue d’améliorer les performances des enseignants.La délégation de la Fondation Cpa, ne pouvant pas se déplacer pour raison de Covid-19, a assisté et intervenu dans la session d’ouverture de façon virtuelle. Elle s’est fait représenter virtuellement par Mme Marie-Thérèse Sautebin, la Secrétaire Générale de la Fondation. Elle a salué la créativité, la volonté et l’engagement des inspecteurs d’enseignement (Ie) et conseillers pédagogiques (Cp) et leurs plaisirs d’apprendre à apprendre. Selon Marie-Thérèse Sautebin, les inspecteurs et Cp vont enrichir les compétences des stagiaires, en particulier sur les thèmes de la conscience professionnelle, la gestion des émotions, la maîtrise des outils didactiques. A l’instar du porte-parole des inspecteurs d’enseignement et conseillers pédagogiques séminaristes, Bruno Koudjenagnihoue, le Chef de Région Pédagogique (Crp) N°22, Mr Augustin Yenou a remercié l’OngAmaf Bénin et la Fondation Cpa pour leur engagement dans la résolution de problème de dégradation du système éducatif du Bénin et a rassuré de la disponibilité et l’implication de ses collègues pour l’atteinte des objectifs du projet. Il a précisé que la formation porte déjà ses fruits sur le terrain. Raison pour laquelle, il a invité Amaf-Bénin et ses partenaires à étendre la formation à d’autres enseignants de sa région.

Junior Fatongninougbo

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici