Les travaux du séminaire de formation des médiateurs et arbitres sur la médiation avancée  et sur le règlement de référé pré-arbitral se sont déroulés du lundi 08 au mercredi 10 février 2021. Au Novotel Orisha de Cotonou, cette formation soutenue par l’Union Européenne  et l’Agence française de développement  à travers le Parasep a été  organisée par  le Centre d’arbitrage, de médiation et de conciliation du Bénin (Camec), structure rattachée à la Chambre de commerce et d’industrie du Bénin (Ccib). Elle a comblé les attentes des organisateurs et des participants tous repartis bien outillés.

56  médiateurs et arbitres agrées près le Bénin par le Centre d’arbitrage, de médiation et de conciliation du Bénin (Camec), structure rattachée à la Chambre de commence et d’industrie du Bénin (Ccib)  sont désormais bien formés  sur la médiation avancée. En effet, cette formation  qui a permis d’outiller ces médiateurs et arbitres a été organisée par le Camec/Ccib. Durant les trois jours, les participants à cette formation,  avec la complicité de la formatrice Mme Bintou Boli Djibo, secrétaire permanente du centre d’arbitrage de médiation et de conciliation de Ouagadougou, pourront  désormais produire des accords de médiation et des sentences arbitrales qui ne souffrent d’aucune insuffisance ni protestation.  Lors de la cérémonie de clôture, les voix se sont levées du côté des organisateurs et des participants   pour dire leur satisfaction au terme des trois jours de formation.  Dans son mot, le responsable suivi et évaluation de Parasep, Euloge Pèdé s’est dit satisfait du bon déroulement de la formation qui sera bénéfique pour les participants au regard des notions abordées. A son tour, la formatrice, Mme Bintou Boli Djibo qui s’est dite satisfaite des apprenants du Bénin, a traduit ses sincères  gratitudes à tous les acteurs  qui ont contribué  au succès des différentes sessions de formation des médiateurs. Avant de saluer le dynamisme de l’équipe du Camec  et de la Ccib, elle a remercié les partenaires techniques et financiers qui croient à la Ccib. «La formation a renforcé nos capacités. Nous sommes suffisamment outillés  pour embrasser ce métier de médiation et d’arbitrage et  prêts pour servir la nation économique… Nous disons merci à la Ccib, au Camec et  au Parasep, au Président du Camec, au Sp, à la formatrice », a témoigné le porte-parole des bénéficiaires Me Luc Martin Hounkanrin qui plaide à ce que le Camec avec le soutien de ses partenaires organise à l’intention des médiateurs des journées portes ouvertes pour permettre à la population, aux opérateurs économiques de se familiariser avec les médiateurs et les arbitres désormais au Bénin. Mettant un terme à la formation, le  Président du Camec, Alain Amoussoukpèvi a saisi l’occasion pour rappeler à tous, sa vision à la tête de cette structure. A l’entendre, au-delà de la journée porte ouverte demandée, le Camec a l’ambition d’aller au-delà  de la découverte juste de la médiation. Il veut créer et nourrit un écosystème de la médiation pour que la pratique soit réellement  au service  des entreprises béninoises. La première condition, c’est d’avoir des gens bien formés et c’est ce que Camec a fait à travers cette formation. Il pense solliciter les médiateurs et arbitres pour la promotion de la médiation. Il compte mettre en place une plateforme où la parole sera donnée à tous et promet travailler pour des compétitions de la médiation et d’arbitrage.

Victorin Fassinou

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici