Au ministère de l’Energie, le capital humain est pris en compte dans les différentes réformes entreprises depuis quatre ans. C’est du moins ce qu’il convient de retenir après la rencontre que le ministre Dona Jean-Claude HOUSSOU a eu dans la matinée du jeudi 02 juillet 2020 avec les partenaires sociaux et la cellule genre. Rendez-vous trimestriel,  faisant désormais partie des rites et rythmes de ce ministère, cette séance a été une occasion d’échanges et de vérité en vue de l’amélioration continue des conditions de vie du personnel. Des perspectives heureuses sont annoncées au ministère de l’Energie. Désormais, plus rien ne sera comme avant. Avec le ton ferme, le ministre Dona Jean-Claude HOUSSOU a annoncé que des choses vont être améliorées au plan social. Au nombre des questions qui fâchent, il y a celle relative à l’élaboration du plan de formation du personnel et du cadre organique du Ministère de l’énergie  2020-2022. Selon l’autorité ministérielle,   la paix sociale au sein de son Administration est capitale . Raison pour laquelle la décision de suspension de ce plan a été prise en vue de son amélioration. Pour Dona Jean-Claude HOUSSOU, d’autres décisions conséquentes seront prises pour mettre fin à cet état de choses.Au nombre des mesures urgentes, il souhaite que soient intégrés dans le processus d’élaboration les représentants du personnel et que des diligences soient faites pour remettre à l’endroit ce qui ne va pas ou qui lui semble à l’envers. A cette rencontre instaurée par le ministre de l’Energie pour partager et  rechercher de façon consensuelle les solutions aux différents problèmes et garantir la paix sociale au sein du ministère, la question de la promotion du genre a été aussi abordée. Les efforts qui sont en cours ont été présentés. Les efforts pour appuyer la Cellule genre et développement ont été aussi présentés. Pour ce qui est des primes du personnel et la dotation en carburant, le ministre de l’Energie s’est réjoui qu’elles aient été satisfaites à bonne date. Le Numéro 1 de l’Energie au Bénin a toutefois, recommandé que les efforts se poursuivent pour leur amélioration durable.Tour à tour, les partenaires sociaux ont pris la parole pour exprimer leur satisfaction par rapport aux réponses appropriées fournies par le ministre et les actions qu’il mène pour mettre fin à l’injustice dans son département ministériel. Que ce soit Anne-Marie Gnacadja Bonou de la Cellule genre et développement, Valentin Dansou du Syndicat national des travailleurs du secteur de l’énergie  et des mines ou Désiré Kassa du Syndicat national de Controlec, ils ont été unanimes sur le fait,  les réformes en cours vont dans le sens de l’amélioration des conditions de vie et de travail du personnel, pour le renforcement de leur implication au quotidien dans les nombreux projets majeurs qui contribueront à changer positivement et durablement la physionomie du secteur conformément aux orientations données par le gouvernement du Président Patrice TALON.

Junior Fatongninougbo

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici