Une cinquantaine de journalistes de la presse écrite et des médias audiovisuels suivent depuis hier ce jeudi 16 juillet 2020 au siège du Médiateur de la République à Porto-Novo un séminaire de renforcement de capacités. Ledit séminaire porte sur l’appropriation de la loi instituant le Médiateur de la République et le mode de traitement des recours qui lui sont adressés.

Pendant les deux jours que durera l’atelier, les participants auront à suivre quatre communications. La première a rapport avec le contexte, les objectifs et les résultats attendus de la formation. La seconde porte sur la médiation institutionnelle à travers son historique, sa définition, ses principes et ses avantages. La 3è communication fera un large focus sur le Médiateur de la République. Pour ce qui concerne la 4è communication, elle va s’atteler à expliquer dans ses moindres détails le traitement des réclamations formulées par les requérants avec à la clé des données statistiques bien fournies. Des propositions d’actions de communication seront faites par les participants au Médiateur de la République pour une grande visibilité de l’institution.Dans le discours qu’il a prononcé à l’ouverture de l’atelier, M. Joseph H. Gnonlonfoun, Médiateur de la République a mis l’accent sur les objectifs visés par un tel rendez-vous du donner et du recevoir. «  En organisant ce séminaire, le Médiateur de la République a voulu reprendre langue avec les journalistes pour leur donner l’information vraie, nécessaire et indispensable afin que leurs diverses publications sur l’institution puissent être bien documentées », a dit Joseph H. Gnonlonfoun.  L’objectif visé par ce séminaire, a-t-il poursuivi, «est d’abord de mettre en place un cadre cohérent de partage d’informations et d’échanges ».  « Il s’agira désormais pour le Médiateur de la République de renouer et surtout de renforcer son partenariat avec la presse toute entière en sollicitant le concours des journalistes en vue de l’accompagner dans ses actions de communication pour une plus grande visibilité », peut-on retenir enfin.

« Nous n’avons aucune ambition de vous apprendre quelque chose. Nous sommes dans le domaine de l’échange. Sachez que le Médiateur de la République institué par la loi n° 2009-22 du 03 janvier 2014 peut aider à réaliser beaucoup, mais dans un encadrement légal: les relations entre l’administration et le citoyen constituent notre domaine de prédilection», a-t-il conclu par ailleurs  Joseph H.Gnonlonfoun pour rassurer les uns et les autres.

A en croire Godffroy Missahogbé, Chef de la Cellule de Communication du médiateur de la République, l’atelier vise de façon spécifique à permettre aux journalistes de s’approprier le concept de la médiation institutionnelle et ses spécificités. Aussi s’agira-t-il  de permettre aux hommes et femmes des médias de cerner les dispositions de la loi 2009-22 du 03 janvier 2014 instituant le Médiateur de la République; de les renseigner sur la procédure de traitement des réclamations, l’objet  et les  statistiques des recours; de recueillir leurs contributions  sur les nouvelles stratégies et actions de communication à mettre en œuvre par l’institution pour une plus grande visibilité ? La modération de l’atelier est assurée par M. Toungouh Zourkanéyini, Directeur du cabinet du Médiateur de la République.

El-Hadj Affissou Anonrin

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici