L’Ong Amis de l’Afrique Francophone- Bénin (AmaF-Benin) poursuit sa marche pour le  renforcement de la Justice Sociale pour les Femmes Rurales. Depuis le vendredi 17 décembre 2021,  il a démarré une série d’atelier de dialogue social dans  trois villages de Bassila (Pénéssoulou, Kodowari et Pénélan) concernés par le projet« Renforcer la Justice Sociale pour les Femmes Rurales de Bassila », projet réalisé avec l’appui financier du gouvernement du Canada agissant par l’entremise d’Affaires mondiales Canada, Fonds Réactif permanent/ Projet Vlf Bénin. L’atelier inaugural a eu lieu à la maison des jeunes du village de Pénéssoulou.

Junior Fatongninougbo

 Après les sessions de formation des femmes et filles rurales de la Commune de Bassila sur la connaissance de leurs droits d’accès à la terre et aux ressources productives, Amaf Bénin s’appuie sur le plaidoyer participatif auprès des autorités à divers niveaux pour promouvoir l’accès des femmes à la terre et leur participation aux organes de décision et de gouvernance des terres.  C’est autour des ateliers de dialogue communautaire que Amaf-Bénin réunit les autorités locales et administratives, les leaders communautaires, les communautés locales et autres acteurs communautaires pour encourager l’accès des femmes et des jeunes filles à la terre et leur participation aux organes de gestion et de gouvernance des terres et des forêts au niveau local. Cette activité mise en œuvre par Amaf-Bénin  s’inscrit dans le cadre du projet « Renforcer la Justice Sociale pour les Femmes Rurales de Bassila », projet réalisé avec l’appui financier du gouvernement du Canada agissant par l’entremise d’Affaires mondiales Canada, Fonds Réactif permanent/ Projet Vlf Bénin.  Ce projet d’une courte durée s’est décomposé en deux phases principales (la formation des femmes et des filles pour le renforcement de leur pouvoir et de leur résilience à la défense de leurs droits d’accès à la terre ; la sensibilisation et le plaidoyer axés sur les questions de genre et de l’égalité des sexes).  Le présent dialogue social qui s’inscrit dans la phase de plaidoyer pour renforcer l’égalité des sexes dans les trois villages cibles. Les échanges et les différentes interventions enregistrés à cette rencontre ont comblé les attentes des femmes et des filles et autres acteurs de développement qui ont souhaité que ces gens de débats soient répétés, voir élargir à plusieurs localités pour une amélioration continue des connaissances des communautés sur les droits des femmes et des filles en général, et leurs droits au foncier en particulier. La rencontre a connu la présence du Chef de l’arrondissement de Pénéssoulou, représentant le Maire de Bassila, du Chef de Division Coopération Décentralisée de la Mairie de Bassila, le Chef de Service Foncier de la Mairie de Bassila, le Responsable du Centre de Promotion Sociale de la Commune de Bassila, le Chef du Village de Pénéssoulou, le Chef du village de Kodowari, le Représentant du Roi Aya Gouma 2 de Pénéssoulou, des sages et dignitaires de Pénéssoulou, la Présidente de la Coopérative des Femmes Apicultrices de l’arrondissement de Pénéssoulou et de plusieurs femmes et jeunes du village de Pénéssoulou. Dans son mot, la  Chargée de communication et de genre à Amaf-Bénin,   Mme Générose Bayise Ayi a dans son mot de bienvenu, remercié toutes les autorités locales et tous les acteurs présents pour leur engagement permanent. Elle a avant de rappeler l’objectif du projet, remercié le partenaire financier le gouvernement du Canada et ses bras opérationnels, notamment Oxfam au Bénin et Affaires Mondiales Canada pour leur appui financier et technique.   A sa suite, le   Directeur Exécutif de l’Ong Amaf-Bénin, M. Fataï Aina qui a également dans son mot de bienvenu, remercié les autorités locales et administratives et les acteurs communautaires présents pour leur engagement à la cause sociale et environnementale. Il a également remercié le gouvernement du Canada pour son appui financier sans lequel le projet sera encore à l’étape d’un rêve. Il a ensuite souhaité un plein succès aux échanges. Représentant le Maire de la Commune de Bassila, le Chef d’Arrondissement de Pénéssoulou, M. Kassim Fousseni,  a affirmé que l’inégalité entre les sexes en matière d’accès à la terre est une réalité dans la Commune de Bassila comme dans la plupart des Communes du Bénin. Raison pour laquelle, il  a adressé ses remerciements à l’Ong Amis de l’Afrique Francophone- Bénin (Amaf-Bénin) et ses partenaires financiers « le Gouvernement du Canada, Affaires Mondiales Canada et Oxfam », pour avoir initié ce projet intéressant qui traite un sujet qui ne manque d’attention au Conseil Local et Communal de Pénéssoulou et de Bassila en général. Aussi a-t-il encouragé Amaf Bénin  à travailler dans ce sens afin que les textes existants en la matière puissent être appliqués pour le bonheur des femmes et des filles. Il a avant de lancer l’ouverture du débat, invité les propriétaires terriens à faire preuve d’ouverture et de disponibilité, afin que l’accès à la terre pour les femmes soit une réalité à Bassila et dans l’arrondissement de Pénéssoulou en particulier. Il a au nom du conseil communal de Bassila, rassuré les participants que les propositions et recommandations issues des débats seront prises en compte dans les futurs Pdc (plan de développement communal) pour le bonheur des femmes filles.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici