La Représentation nationale de l’Organisation mondiale de la santé (Oms)  a procédé hier jeudi 22 octobre 2020, à la remise de quatre ordinateurs en réponse  aux   acteurs de la surveillance des maladies évitables par la vaccination.  A l’Agence nationale des soins de santé primaire, cette    cérémonie s’est déroulée sous l’égide du directeur de la vaccination et de la logistique à l’Agence nationale des soins de santé primaire Dr Landry Kaucley et le représentant du Représentant résident de l’Oms au Bénin, Dr Aristide Sossou.

Quatre ordinateurs neufs  de grande capacité et de dernière génération. C’est le lot de matériels informatiques que l’Organisation mondiale de la santé (Oms) vient d’offrir aux acteurs de la surveillance des maladies évitables par la vaccination en réponse aux besoins exprimés par les acteurs de ces sites notamment les sentinelles pour la surveillance des méningites pédiatriques, des diarrhées et par rapport aux données de laboratoire au niveau du ministère de la santé.  Dans son mot,  lors de cette remise, le représentant du représentant résident de l’Oms au Bénin  Dr Aristide Sossou, a  indiqué que la surveillance est l’une des composantes essentielles dans la lutte contre les maladies mais pour assurer pleinement cette fonction, il est nécessaire d’avoir des outils qui vont permettre de recueillir des informations fiables sur le terrain et de renseigner sur le niveau de la lutte contre ces affections.  A ses dires, c’est ce  qui justifie, entre autres, cet appui continu de l’Oms pour le renforcement des capacités du personnel.  A son tour, le  Directeur de la vaccination et de la logistique  Dr Landry Kaucley  a salué cet appui « appréciable » de l’Oms.   A l’entendre,  ces sites sentinelles sont souvent oubliés dans le dispositif. « Nous sommes plus axés sur les acteurs classiques de la surveillance qui sont au niveau des zones sanitaires au niveau des départements mais on oublie les acteurs qui sont dans les hôpitaux et qui travaillent pour collecter les données souvent hospitalières et qui se sentent parfois marginalisés dans ce dispositif », a-t-il fait savoir. Témoignant la gratitude de son équipe  à l’Oms, il a promis qu’un usage sera fait de ces nouveaux matériels informatiques reçus.  Saisissant cette occasion, le Directeur de la vaccination et de la logistique a eu à formuler d’autres doléances auprès de l’Oms. Il s’agit de les  aider à avoir les outils les plus adaptés au  niveau central pour leur permettre   d’avoir des données rapidement et en temps réel pour ne pas apporter des réponses qui sont trop tardives au moment où les dégâts sont déjà énormes. Et pour cause, il y a beaucoup de maladies qui les  défient actuellement. Il a,  pour finir, souhaité voir  réceptionner d’autres  matériels informatiques de l’Oms pour le bien de la population béninoise.

Victorin Fassinou

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici