Les artisans et maîtres artisans en formation depuis le lundi 19 octobre 2020 sur toute l’étendue du territoire national ont reçu la visite d’une délégation gouvernementale co-conduite par les ministres Mahougnon Kakpo des Enseignements secondaire, technique et de la formation professionnelle, et Modeste Tihounté Kérékou des Petites et moyennes entreprises et de la promotion de l’Emploi. C’était le mercredi 21 octobre 2020 sur 4 sites de formations.

Lycée Technique Coulibaly, Lycée Technique et Professionnel de Kpondehou, du Centre de perfectionnement du personnel des entreprises (CPPE) et du Lycée Technique et Professionnelle de Porto-Novo pour échanger, sensibiliser et encourager les bénéficiaires. Ce sont les sites sur lesquels s’est rendue la délégation gouvernementale co-conduite par les ministres Mahougnon Kakpo des Enseignements secondaire, technique et de la formation professionnelle, et Modeste Tihounté Kérékou des Petites et moyennes entreprises et de la promotion de l’Emploi. « Il n’y a pas de développement durable sans la formation professionnelle », a fait savoir le Ministre Mahougnon Kakpo. Selon lui, il est prévu dans la Stratégie Nationale de relance de l’Enseignement et la Formation Technique et Professionnelle (Eftp), le renforcement du rôle du secteur privé et du monde professionnel à tous les niveaux de gouvernance de l’Eftp. C’est donc le plan d’urgence pour la mise en œuvre de cette stratégie qui a permis de programmer cette formation. Au terme de cette formation, les artisans et maîtres artisans bénéficieront du Certificat de Qualification Professionnelle (Cqp). Le Ministre des Enseignements Secondaire, Technique et de la Formation Professionnelle a précisé que ce Cqp vient remplacer les diplômes de fin d’apprentissage d’antan. Le Gouvernement ayant rénové tout le système, il n’y a plus de cérémonie de libération ou de remise de diplôme de fin d’apprentissage en République du Bénin. « Avec le Certificat de Qualification Professionnelle, les artisans et maîtres artisans peuvent, s’ils le souhaitent, aller au Certificat d’Aptitude Professionnel, à une licence professionnelle et autres ». Selon les explications données par le Ministre Modeste Kérékou, les bénéficiaires de cette formation sont des artisans exerçant déjà et donc il est nécessaire de les professionnaliser afin de leur permettre d’accroître leurs capacités d’intervention, d’avoir moins de malfaçon et de mieux satisfaire les clients avec des ouvrages de qualité. A la fin de la formation, a-t-il informé, les participants seront habitués avec les nouvelles technologies de pointe, les outils les plus modernes de leurs secteurs. Il a profité de l’occasion pour faire une mise au point sur le choix des participants à cette formation. On retient que le Ministre des Pme est allé au-delà de la liste des artisans issus du dernier recensement effectué par le Gouvernement. Il a exhorté chacun d’eux à ne pas rester en marge des actions qu’effectue le Gouvernement à l’endroit des artisans pour ne pas rater les opportunités à venir. « Les prochaines formations prendront en compte uniquement que les artisans qui auront pris part au recensement. » Après cette formation, le ministre a rassuré de la diffusion prochaine de la liste électorale qui permettra d’élire les membres de la nouvelle Chambre des Métiers de l’Artisanat dont les textes ont été votés à  l’Assemblée Nationale et promulgués par le Chef de l’État.

Junior F. Renforcement des capacités technologique et andragogique

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici