Les cantines scolaires ont véritablement démarré le lundi 19  septembre 2022, le premier jour de la reprise des classes pour le compte de l’année scolaire 2022-2023. Le constat a été fait par une équipe de la représentation nationale du Programme alimentaire mondial (Pam) conduite par le Représentant résident du Pam Ali Ouattara et son équipe dans deux écoles primaires publiques d’Allada et d’Abomey-Calavi dans le département de l’Atlantique. L’objectif est de  constater l’effectivité du démarrage des cantines scolaires dans ces écoles.

 

Servir, dès le premier jour de la reprise des classes, le repas chaud aux apprenants des écoles primaires publiques du Bénin, bénéficiaires des cantines scolaires. Le Programme alimentaire mondial (Pam), honore tous les ans cet engagement. Il donne la preuve de sa détermination  à bien mettre en œuvre  avec succès le Programme national de l’alimentation scolaire intégré (Pnasi)  à lui confié par le gouvernement béninois depuis  2017. A l’instar des années antérieures, le gouvernement et le Pam  ont mis tout en œuvre pour que les enfants soient servis au repas chaud à midi, le premier  jour de la reprise des classes pour le compte de l’année scolaire 2022-2023.  Pour s’assurer de  l’effectivité du démarrage des cantines scolaires avec la reprise des classes, le  Représentant résident du Pam Ali Ouattara et son équipe ont  effectué, le lundi, premier jour des classes,  une descente dans deux écoles des communes d’Abomey-Calavi et d’Allada dans le département de l’Atlantique. A l’Ecole primaire publique  de Yêkon Dô dans la commune d’Abomey-Calavi,  l’équipe du Pam et le maire de la commune d’Abomey-Calavi Angelo Ahouandjinou  ont visité la cuisine où les dames font la cuisson du repas de midi, le lieu de stockage des denrées alimentaires et les enfants dans les salles de classes. Après un bref échange avec les apprenants en classe, la délégation s’est entretenue avec  les acteurs de la cantine de l’école. Aussi, a-t-elle servi le premier repas aux apprenants. Dans son mot, le Représentant résident du Pam, Ali Ouattara s’est dit satisfait du niveau d’engagement de la communauté de Yêkon Dô pour le  fonctionnement des cantines scolaires. « Je félicite les communautés, les enseignants, les Ong qui s’occupent et assurent l’accompagnement…satisfaction totale ce matin, de constater que les choses se passent bien au niveau des cantines le premier jour de la rentrée au Bénin », s’est confié  M. Ouattara qui est revenu sur les avantages des cantines scolaires et les innovations de ce programme contrairement à ce qui se passe ailleurs.

Pour Ali Ouattara, l’engagement du Gouvernement pour les cantines scolaires est fort

Le nouveau Représentant  du Pam félicite Talon et son équipe

« La cantine scolaire est un investissement qui profite à plusieurs niveaux. Elle apporte beaucoup au pays. Elle contribue à l’amélioration du niveau nutritionnel des futurs bras valides du pays. Elle permet aux parents de vaquer sans soucis à leurs différentes préoccupations. Elle bénéficie à l’économie du pays  et à toute la population », a indiqué le nouveau patron du Pam qui a félicité  le gouvernement pour ce travail louable qui est fait au Bénin dans le domaine des cantines scolaires. « L’engagement du Gouvernement pour les cantines scolaires est fort. Je suis dépassé par ce que je vois au pays. Le Bénin est un exemple de réussite dans le programme des cantines scolaires dans la sous-région.», a laissé entendre M. Ouattara qui a invité toute la communauté et tous les acteurs du système éducatif à soutenir cette belle initiative gouvernementale. « Le Pam est disponible à accompagner le Bénin dans cette dynamique et à appuyer fortement l’aspect intégré de ce programme », a-t-il rassuré.

La cantine scolaire est un investissement qui profite à plusieurs niveaux, dixit Ali Ouattara

Parents, enseignants et écoliers soulagés

La cantine reste un facteur déterminant dans l’évolution de l’école béninoise. Depuis la mise en œuvre du programme gouvernemental des cantines scolaires, le taux d’abandon et d’absentéisme des enfants qui était très inquiétant a  nettement  chuté. Aux dires du Directeur de l’Epp Yêkon Dô,  l’effectif de son école était à 238 écoliers dont 105 filles avant les cantines. Avec la mise en œuvre de ce programme, l’effectif est passé à 354 écoliers dont 158 filles. Le programme a un impact positif sur les bons résultats qu’enregistre l’établissement depuis l’avènement des cantines scolaires. Ce qui est fait, motive tous les parents à accompagner l’initiative. Pour les parents rencontrés dans cette école, la cantine scolaire soulage les parents. Il a fait élever le taux de scolarisation dans le village. Pour les apprenants  rencontrés  la prise du déjeuner à l’école est un véritable soulagement pour non seulement pour leurs parents mais aussi pour eux-mêmes. Désormais, ils ne perdent plus de temps pour les aller et retour avant les cours de l’après-midi.  Le souhait de ces enfants est de voir le programme durer dans le temps.

Le maire Ahouandjinou décerne un satisfecit au Pam …

« Ce qui nous a sidéré, à notre descente,  c’est l’organisation qui a autour de cette activité des cantines scolaires dans l’Epp Yêkon Dô.  La cuisine est bien organisée, le magasin de stockage des produits est bien sécurisé. Les enfants ont eu leurs premiers repas à l’heure et à temps. Le jardin de l’école pour permettre l’utilisation  des produits maraichers qui contribuent à la préparation de repas pour les enfants est bien entretenu. Nous lançons un appel aux autres directeurs des écoles à cantines de la municipalité d’Abomey-Calavi de copier le modèle de Yêkon Dô»,  a laissé entendre le maire.  D’après lui, la  municipalité joue  et continuera de jouer son rôle, pour le bien des enfants. L’évolution des cantines dans les écoles primaires publiques dans la commune constitue une priorité pour son équipe.  Le conseil communal d’Abomey-Calavi a désormais une ligne budgétaire pour accompagner la cantine scolaire, par des appuis financiers et veiller à ma sécurisation des magasins de stockage.

 

L’étape de l’Epp Dodji Hô

A l’instar de l’Epp Yêkon Dô,  l’Epp  Dodji Hô dans l’arrondissement de Sékou, commune d’Allada, visitée par la délégation du Pam, il est affiché le même engagement de la communauté autour du fonctionnement de la cantine scolaire. Des dispositions sont prises par les différents comités pour que les enfants mangent à midi le repas chaud le premier jour de la reprise des classes. Ali Ouattara a visité, le jardin bio et  la cantine scolaire sans bois de feu qui fonctionne avec le biogaz. Séduit par tout ce qu’il a vu, le représentant résident du Pam a promis jouer sa partition pour ce modelé de cantine se multiplier ailleurs. Les parents d’élèves et la communauté ont tous salué le travail qui est fait par le Pam et le gouvernement. Dans toutes les écoles parcourues, le Représentant résident du  Pam  n’a pas manqué d’inviter la communauté, les comités de gestion,  tous les acteurs du système éducatif, à un engagement fort  autour du programme gouvernemental d’alimentation scolaire.  Il a également levé un coin de voile sur les grands défis que son équipe entend relever au cours de cette année scolaire pour le bien de l’école béninoise et de la population béninoise.

L’équipe du PAM visant la cantine scolaire sans bois de feu à l’Epp Dodjo Hô

Victorin Fassinou