A Cotonou, se déroulent depuis le mercredi 10 novembre 2021,  la réunion du 7ème Comité de Pilotage International du Réseau d’Afrique de l’Ouest des Laboratoires de Biologie Médicale (Resaolab). Cette rencontre qui prend fin ce jour, vendredi 12 novembre 2021,  vise l’amélioration des systèmes de laboratoires de l’Afrique de l’Ouest.

Victorin Fassinou

 Les participants à ce comité sont entre autres, les  acteurs et partenaires de Resaolab venus du Bénin, du Burkina-Faso, de Guinée, du Mali, du Niger, du Sénégal et du Togo. Ces acteurs se rencontrent dans le cadre de la phase 3 du projet, initiée en 2019 à Niamey, au Niger, dans l’objectif de poursuivre le développement de la biologie médicale dans les sept pays tout en améliorant la coopération régionale pour une approche d’intervention coordonnée et harmonisée entre ces pays d’Afrique de l’Ouest francophone. En effet, ce comité permet aux acteurs du projet de partager les avancées réalisées afin de poursuivre le renforcement des systèmes de laboratoires des sept pays membres.  Déroulée sous l’égide  du  Secrétaire Général  adjoint du Ministère de la santé Richard Gandaho, du Directeur de la recherche en santé  Dr Géraud Padonou,   représentant du  coordinateur national du projet, du Directeur des Opérations Internationales de la Fondation Mérieux Dr François-Xavier Babin, du Coordinateur du réseau Pr Jean Sakandé.   Cette réunion   du comité de pilotage entend faire le  bilan des activités réalisées cette année, notamment dans le cadre de la riposte contre la Covid-19, rendue possible grâce une subvention supplémentaire octroyée en 2020 par l’Agence Française de Développement dans le cadre de l’initiative « Covid-19-Santé en Commun ». Un temps fort sera également consacré à la valorisation des évaluations réalisées pour mesurer la fonctionnalité des réseaux de laboratoires dans chaque pays.  Les participants  échangeront  sur la planification des activités 2022 du projet. Ils auront à partager les réalisations issues des activités menées par certains pays en 2021,  et  valider les modalités et calendrier de pilotage du projet et revoir les besoins et la stratégie d’intervention pour la mise en œuvre de certaines activités régionales. L’occasion sera donnée de présenter la nouvelle cellule de coordination internationale.  Dans son mot, le  représentant du coordinateur national Dr Géraud Padonou a rappelé l’objectif principal, qui étant de poursuivre le renforcement de capacités et aussi pour améliorer les capacités diagnostiques biologiques. Il  a rappelé  aussi que ce cadre de travail comporte un volet formation et la mise a jour des connaissances et des compétences. Le Secrétaire Général  adjoint du Ministère de la santé Richard Gandaho  s’est réjoui de la tenue de cet atelier, qui pour lui constitue un cadre d’échange et de partage d’expérience entre pays. Toute chose qui concourt à la mutualisation de l’effort de l’ensemble qui constitue ce réseau. Il a exhorté tous les participants à fait preuve d’assiduité, de disponibilité au cours des présentes assises afin de parvenir à des conclusions et recommandations pertinentes. Mais avant, il a rappelé qu’une section de bâtiment sera consacrée à l’évaluation externe de la qualité et de la formation continue des techniciens de laboratoire de biologie clinique, mettant à leur disposition une structure composée de salles de cours, d’une salle multimédia et de la salle de travaux pratiques.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici