L’exécution des activités prévues dans le cadre de Plan de travail annuel  (Pta) au 4ème trimestre 2020  du ministère de l’agriculture, de l’élevage et de la pêche (Maep) affiche un taux  d’engagement de 100, 85% contre 63,80% au 31 décembre 2019. C’est ce qu’a annoncé Dr Boubakar Djaouga, conseiller technique à la promotion de l’élevage et de la pêche  représentant le ministre Gaston Dossouhoui à l’ouverture des travaux de la revue au 4ème trimestre 2020 du Maep tenus  hier, jeudi 04 février  2021, à l’Infosec de Cotonou.

 Boniface Kabla

Un taux d’engagement de 100, 85% contre 63,80% au 31 décembre 2019. Voilà le taux d’exécution des activités menées pour le compte de la revue au 4ème trimestre 2020 du Maep. Pour l’année 2020, aux dires du Dr Boubakar Djaouga , conseiller technique à la promotion de l’élevage et de la pêche au Maep,  sur une dotation annuelle de plus de 78, 6 milliards de fcfa, un montant d’environ 79 milliards de fcfa a été engagé au 31 décembre 2020 soit un taux d’engagement de 100, 85% contre 63,80% au 31 décembre 2019. Ce qui affiche un écart de plus de 37 points. Quant aux ordonnancements, selon le conseiller technique à la promotion de l’élevage et de la pêche, ils sont évalués  à plus de 64,1 milliards de fcfa soit un taux d’exécution de 81, 56% contre 58, 22% enregistré au 4ème trimestre de l’année 2019. Ce qui indique selon le Dr Boubakar Djaouga une hausse  de 23 points. On note selon lui  que les performances financières enregistrées au 4ème trimestre de l’année 2020 sont nettement supérieures à celles de 2019. Cette situation, a-t-il dit  s’explique par le réajustement des dotations financières dans la loi de finances qui les a confirmées au montant engagé  au niveau de ladite loi. Tout ceci  aux dires du représentant du ministre Gaston Dossouhoui est dû à la Covid-19 qui  a sérieusement ralenti la mise en œuvre  de leurs activités. En effet, sur le plan de l’exécution physique du Pta  au 4ème trimestre 2020, le programme agriculture affiche selon Dr Boubakar Djaouga  un taux d’exécution physique de 71,72%. Le programme élevage réalise un taux de 53,44%, la pêche et l’aquaculture un taux de 64, 71% et le programme pilotage au secteur affiche un taux de 73, 03%. En moyenne au 4ème trimestre 2020, conclut le conseiller technique à la promotion de l’élevage et de la pêche, le ministère affiche un taux d’exécution physique de 71, 16% contre  70,6% à la même période en 2019 soit un écart de 0,56 point. Le chef cellule suivi et évaluation Gnikpo Fassinou Aristide, représentant  du directeur de la programmation et de la prospective du Maep a, pour sa part remercié les structures sous tutelles de leurs ministères impliqués dans la mise en œuvre de ladite revue.  « Nous vous remercions pour avoir fait le déplacement pour tout l’effort que vous avez consenti pour fournir à la Dpp les informations utiles qui ont permis à ce qu’on puisse rendre disponible l’évaluation pour la revue au 4ème trimestre du ministère », a dit Gnikpo Fassinou Aristide.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici