Le Directeur de cabinet du ministère de l’Energie a procédé hier, jeudi 29 juillet 2021, à l’Infosec de Cotonou au lancement de la revue  du Pta au 30 juin 2021.  Au terme de ce premier semestre où l’exécution du budget est annihilée par le contexte électoral, les activités du ministère conduites de main de maître par le Ministre Dona Jean-Claude Houssou, ont porté  de fruits.

Boniface Kabla

Le Ministre de l’Energie, Dona Jean-Claude Houssou et toute son équipe ont mis les bouchées doubles pour l’atteinte des résultats; et ceci en dépit des conditions difficiles rencontrées. En effet, au premier semestre de l’exécution du budget, le ministère a enregistré une exécution physique de de 27,13% contre 61,13% de ses activités soit une ration de 44%. En ce qui concerne la consommation des crédits, le ministère de l’énergie a enregistré une consommation des crédits de l’ordre de 48,86% base engagement et 15,91% bas ordonnancement, soit 9.350.077.000 Fcfa. Le faible taux de consommation s’explique, selon le Directeur de la programmation et de la prospective (Dpp), Herman Zimé, par les effets liés à la tenue de l’élection présidentielle d’avril 2021 et le processus de passation des marchés (60% des marchés qui ne sont pas sortis du circuit de la Prmp).En dépit de cette situation aux dires de Hermann Zimé, leur marche vers l’amélioration des conditions de vie de la population ne s’est point estompée. A ce jour, a-t-il dit, ils ont réglé leurs urgences et l’achèvement des travaux socio communautaires sur le projet Bid 120mw, le démarrage des travaux du volet Hta/Bt, la réception des travaux d’extension de réseau dans neuf (09) localités pour ne citer que ceux-là. Pour le trimestre prochain, aux dires du Dpp, le ministère se lancera sans doute dans la quête d’une amélioration de sa performance à travers une priorisation des divers marchés d’importances en instances puis une accélération des procédures de passation des marchés relatifs aux différents projets. « Ce Pta nous a permis de faire le point fin juin 2021 de ce qui a été fait et d’examiner ensemble les contraintes qu’il y a eues afin de déterminer les orientations nouvelles pour avoir de meilleurs résultats », a souligné le directeur de cabinet du ministère de l’énergie Armand Raoul Dakehoun. Au regard des résultats enregistrés selon le directeur de cabinet, il y a des contraintes à certains niveaux, mais en regardant les performances de l’année 2020, il y a de l’espoir. Cependant, a-t-il dit  ils vont s’engager à poursuivre les efforts pour de meilleures performances.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici