La revue du secteur de l’énergie, exercice 2019 a été tenue le vendredi 12 juin 2020 par visioconférence avec la participation des partenaires techniques et financiers dont le Mcc représenté par Christopher Brought depuis Washington. Avec un bilan satisfaisant la séance a fait plusieurs projections adaptées à la crise du covid-19 dont 9 recommandations.

Evaluation du chemin parcouru et des difficultés encourues. A cet exercice s’est livré le ministère de l’Energie du Bénin et ses partenaires techniques et financiers par une visioconférence au début du week-end écoulé. A l’ouverture des travaux, le directeur général des ressources énergétiques a indiqué que le secteur de l’énergie à l’image des autres secteurs se doit d’analyser les résultats et ses points d’améliorations afin de mieux appréhender l’avenir et de relever les nombreux défis qui s’imposent à lui, en vue de satisfaire pleinement les besoins en services énergétiques des populations des villes et campagnes de notre pays. « Je me réjouis, de nous voir réunir aussi nombreux, pour une fois encore satisfaire à la tradition de la mise en commun de nos réflexions pour une meilleure santé du secteur de l’énergie », a-t-il complété. Quant au représentant des partenaires techniques et financiers, Christopher Brought, a salué la détermination du ministre de l’Energie, de l’organisation de cette revue pour se conformer au calendrier dans ce contexte marqué par la crise de la pandémie du Covid-19. Pour lui, malgré la crise sanitaire et la fermeture des frontières nigérianes, le Bénin tient à ses engagements. C’est pourquoi, il a salué les progrès du secteur énergétique et espère voir plus l’avancée du Bénin dans ce secteur.

Quid des actions en cours d’exécution

Avec l’appui des ptfs, plusieurs actions sont en cours de mise en œuvre dans tous les segments ainsi que dans les domaines des énergies renouvelables, de l’électrification rurale et de l’efficacité énergétique, a fait savoir le ministre de l’Energie, Dona Jean-Claude Houssou. Il faut noter, a-t-il cité l’augmentation significative de la capacité propre de production d’électricité qui est passée de 0 à 180Mw grâce à la construction de la centrale thermique de 127 MW de maria Gléta, la réhabilitation des centrales électriques de la Sbee à Porto-Novo, Parakou et Natitingou pour une capacité disponible de 30Mw et à celle de la Turbine à gaz de la Ceb de 23 Mw à maria Gléta; la poursuite de la mise en œuvre de divers projets d production d’électricité par des centrales thermiques (Ipp 120 Mw extensible à 140 en cycle combiné, Ipp 25 Mw), des centrales solaires photovoltaïques (Défisol 25 Mw et Ipp solaire 50Mw) et des centrales hydroélectriques (Dogo bis 128 Mw); la poursuite des travaux de réhabilitation de la centrale hydroélectrique de Nangbéto (65 MW sur le fleuve Mono); la poursuite des actions relatives à la mise en œuvre du projet de construction d’une unité flottante de stockage et de regazéification (Ufsr), suite à un appel d’offres international, pour garantir l’approvisionnement en gaz des centrales thermiques; la poursuite de la construction de la ligne d’interconnexion dorsale sud 330 Kv Bénin-Togo-Ghana et de la mise en œuvre des projets de construction de la ligne d’interconnexion 330Kv dorsale nord Nigéria-Niger-Bénin/Togo-Burkina et de renforcement et de la ligne d’interconnexion 330 Kv Ikédja-Sakété; la poursuite de la mise en œuvre de divers projets de modernisation, de restructuration, de renforcement, de densification et d’extension des réseaux électriques dans différentes communes (Prera dont les travaux ont effectivement démarré, projets Mca-Bénin II, Pase, Peder, Presredi, Padsbee, etc) et de projets d’électrification rurale (100 localités Bidc, 176 localités Bad, etc); l’élaboration en cours d’une stratégie nationale de développement public, assortie d’un vaste programme de réhabilitation des infrastructures désuètes et de la mise en place de nouvelles autres; et puis l’élaboration d’un document d’Avant-projet sommaire du Programme spécial d’extension et de renforcement des réseaux électriques du Bénin (Bénin-Prosper2e) pour le raccordement au réseau électrique de 120 000 ménages et de 3000 petites moyennes entreprises. Pour le ministre, toutes actions ont connu quelques ralentissements dus au Covid-19, mais avec la détermination à les faire avancer au mieux est maintenue.

Avant de déclarer ouverts les travaux de la revue, le ministre Dona Jean-Claude Houssou a rappelé aux participants qu’ils auront à réfléchir sur les problèmes du secteur de l’énergie, en vue de dégager les orientations stratégiques pour son développement à travers notamment l’état des lieux, le point d’exécution des grands projets, les réformes en cours, la place du secteur privé et les besoins de financement pour la réalisation des projets et programmes du secteur. Au terme des travaux, neuf recommandations ont été adoptées.

Gilles Grégory Gnimadi

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici