La forte participation des électeurs au scrutin du dimanche 11 avril 2021 et la paix durable au pays préoccupe le mouvement ‘’Zedaga’’ qui a lancé depuis des semaines, une  campagne de sensibilisation à l’endroit de plusieurs couches sociales de Ouidah. Le samedi 27 mars 2021, c’était le tour des enseignants  de la cité de kpassè d’accueillir cette campagne. C’est la  Maison internationale de la culture de la commune qui a abrité l’événement.

Grâce à cette activité  du mouvement ‘’Zedaga’’  tous les enseignants de la commune de Ouidah sont désormais sensibilisés à une   participation record au scrutin présidentiel d’avril 2021. En effet, le mouvement  ‘’Zedaga’’ créé par des jeunes leaders de la commune de Ouidah, soucieux du développement de leur localité a entamé depuis quelques semaines une mission de sensibilisation des populations pour une participation record au scrutin présidentiel du mois prochain.  Cette initiative a déjà parcouru les  femmes, les conducteurs de taxi-moto Zémidjan. La rencontre du samedi dernier était consacrée aux enseignants de la commune. « Nous sommes ici pour vous demander de nous accompagner dans notre objectif qui est de faire en sorte qu’il y ait une participation record au scrutin du 11 avril », a fait savoir  le secrétaire général du mouvement ‘’Zedaga’’, Brice Hodonou à l’entame de la séance.  Le coordonnateur général  du mouvement ‘’Zedaga’’, Wilfrid Houndjè, qui est revenu sur quelques mission du mouvement a souligné la  place de choix qu’occupent les enseignants dans la société.  Pour lui, il n’y pas de développement sans enseignants. « Il est très important de redorer le blason de l’enseignement, de valoriser l’enseignant et de le rassurer. Le gouvernement du président de la République pour le mandat à venir doit travailler à redorer le blason de l’enseignement. Je voudrais vous inviter à croire en la dynamique du chef de l’Etat. Les réformes peuvent créer des frustrations aujourd’hui, mais demain nous serons fiers d’avoir eu un leader qui a mis ce pays en route », a fait ressortir M. Houndjè. Il a par ailleurs  invité les enseignants à être leur porte-voix auprès de la jeunesse et des parents pour qu’ils sortent massivement dans la paix et la concorde pour que la dynamique puisse se poursuivre. A la suite de M. Houndjè, M. Gabin Tchiakpè  a appelé ses collègues enseignants à s’engager pour la mobilisation autour de l’élection. A l’occasion de la première sortie de ce mouvement, son coordonnateur Wilfrid Houndjè a d’abord invité les Béninois en général et celles de Ouidah en particulier à cultiver la paix et la tolérance. « Ouidah veut lancer un message de paix, de mobilisation. Ouidah veut regarder l’avenir avec confiance », va-t-il poursuivre dans son intervention. Cette rencontre avec les enseignants du primaire et du secondaire a été également meublée par des prestations artistiques. Mentionnons qu’après cette activité, le mouvement a inscrit dans son agenda d’autres séances de sensibilisation, toujours pour inviter à la paix et la forte participation des populations au scrutin du 11 avril 2021.

Junior fatongninougbo

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici