Du 16 au 27 novembre 2020 et ce suivant un ordre de passage bien défini, se tiendra au siège de l’institution Médiateur de la République à Porto-Novo l’édition 2020 de sa session annuelle. La cérémonie de lancement de cet événement qui commence par rentrer dans les mœurs s’est déroulée le vendredi 13 novembre 2020 sous l’autorité de M. Joseph Gnonlonfoun, Médiateur de la République.

Plusieurs autorités ont marqué de leur présence la cérémonie. Au nombre de ces autorités, on peut citer Charlemagne Yankoti, Maire de la ville de Porto-Novo. Le Préfet du Département de l’Ouémé empêché a envoyé son Secrétaire général. Au plan protocolaire, trois discours ont été délivrés. Dans son intervention, M. Vincent Lézimè, Secrétaire général de l’Institution  Médiateur de la République a situé le contexte dans lequel se déroule cette session annuelle. « La session annuelle du Médiateur de la République est une occasion des séances de travail et d’échanges fructueux avec les administrations saisies suite aux réclamations des citoyens aux fins de les examiner de façon exhaustive dans le but d’apprécier leur niveau de traitement en relevant les difficultés rencontrées et rechercher les approches de solutions », a-t-il dit. Poursuivant son intervention, il a déclaré que les objectifs à atteindre à travers la réalisation de cette activité majeure se résument à : accroître le taux de réponses aux demandes d’intervention adressées par le Médiateur de la République aux Ministères, communes et Établissements publics ; donner davantage satisfaction aux usagers de l’Institution ; établir la meilleure collaboration entre le Médiateur de la République et les administrations publiques ; accroître la visibilité de l’Institution  auprès du public et des cadres de l’administration publique en charge des dossiers ; redorer l’image de l’administration publique auprès de ses usagers-clients et enfin contribuer à la bonne gouvernance administrative.

23 administrations pour 234 dossiers

Au titre de l’année 2020, la session annuelle du Médiateur de la République va se pencher sur 244 dossiers dont 207 dossiers individuels pour 37 dossiers thématiques.  « Pour ces 234 dossiers, 23 administrations ont été invités à plancher », a révélé M. Vincent Lézimè. Les dossiers programmés pour être examinés ont rapport aux affaires domaniales et foncières, à la carrière des agents, aux pensions de retraite, au reversement des cotisations sociales, aux créances sur l’État ou sur les collectivités locales et aux licenciements abusifs. Selon les propos du Médiateur de la République Joseph Gnonlonfoun, l’édition 2020 de cette session annuelle connaitra une innovation. Elle a en effet à son ordre du jour et pour la première fois, l’étude des dossiers thématiques qui constituent des cas d’auto-saisine du Médiateur de la République. En 2019, ce sont au total 794 plaintes qui ont été examinées et traitées par le Médiateur de la République de la loi du 3 janvier 2014 qui l’institue.

El-Hadj Affissou Anonrin

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici