Trois conventions de financement de l’Union européenne ont été signées hier  14 juillet  2022, au ministère de l’Economie et des finances. C’est le ministre  d’Etat,  Romulad  Wadagni assisté  de ses collègues Dona Jean-Claude Houssou de l’Énergie et Modeste Kerekou des Petites et Moyennes Entreprises et de la Promotion de l’Emploi, qui a apposé sa signature au nom du gouvernement  béninois. Les trois conventions vont procurer au  Bénin un montant d’un coût global de 50.000.000 Euros dans le cadre du nouveau Programme Indicatif Multi-annuel (PIM 2021-2027). La partie européenne a été assurée au cours de la cérémonie de signatures par l’Ambassadrice de l’Union européenne au Bénin, son Excellence Mme Sylvia Hartleif

La signature de trois conventions de financement s’inscrit dans la mise en œuvre du Programme d’Actions du Gouvernement (PAG II) 2021-2026 dans le cadre des nouveaux défis de développement économique et social du Bénin. Il s’agit du : projet d’appui à l’entrepreneuriat qui vise à contribuer à la création et au développement de micro, petites et moyennes entreprises inclusives et durables, créatrices d’emplois pérennes et vert, et génératrices de valeur ajoutée locale. D’un coût total de 33.500.000 Euros, il est financé à hauteur de 8 500 000 Euros par l’Union européenne et 25.000.000 Euros par l’Afd ; programme pour promouvoir l’énergie durable au Bénin à travers des solutions solaires et de cuisson propre, énergétiquement efficaces et écologiquement responsables. Ce projet vise à contribuer à l’augmentation du taux d’accès à l’énergie propre, en particulier dans les zones rurales, à l’amélioration de l’accès à l’électricité des ménages et les usages productifs et sociaux et enfin, à renforcer le cadre institutionnel et encourager les réformes dans le secteur. Le coût total de ce projet est de 5.000.000 Euros avec une contribution de l’UE à hauteur de 4.000.000 Euros et 1.000.000 Euros de la GIZ ;  programme d’appui à la gestion de la réserve de biosphère du delta du Mono et au développement de l’aire marine protégée de la bouche du Roy. Il a pour objectif, de renforcer les mesures de gestion de la réserve de biosphère du Mono Mab Unesco et le développement de l’aire marine protégée contiguë de Avlékété-Bouche du Roy. Il va promouvoir des mesures de gestion efficientes et la valorisation des espaces à haute valeur écologique et contribuera au renforcement de l’écosystème portuaire durable. D’un coût total de 12.000.000 Euros, il est financé par l’UE.

Conséquence de la bonne gouvernance du pays et de la bonne qualité des relations de coopération entre le Bénin et l’Union européenne, ces trois conventions permettront davantage au pays d’investir dans en son sein pour son développement économique et social