Le gouvernement de Patrice Talon, en conseil des ministres du mercredi 2 décembre 2020, a approuvé la création de la Société béninoise de production d’électricité (Sbpe). A  travers cette décision déjà saluée par les acteurs et la population, l’Etat s’investit désormais dans la réalisation et la réhabilitation d’infrastructures importantes de production d’énergie électrique, dans l’objectif d’atteindre d’ici quelques années, une autonomie énergétique.  Des explications données par le Ministre de l’Energie Dona Jean-Claude Houssou, cette réforme  est majeure. Elle  permet de garantir l’électricité sur l’ensemble du territoire pour les ménages et les activités économiques et industrielles  et d’amener le pays à l’autonomie énergétique attendue.

La marche vers la redynamisation du secteur énergétique entamée, par le régime de la Rupture  depuis 2016,  continue. Une autre innovation dans le secteur. Il s’agit de la création de la Société béninoise de production d’électricité (Sbpe). D’après le Conseil des ministres du mercredi 2 décembre 2020  qui a d’ailleurs approuvé cette création,  cette société, est une société qui sera créée  en bonne et due forme. Les formalités vont suivre. A travers donc, cette initiative, le gouvernement entend garantir l’autonomie énergétique pour la fourniture de l’électrique fiable, compétitive et de qualité au profit des populations, artisans  et les industriels.  Il s’agira aussi d’approvisionner la Sbee en énergie électrique. Cette nouvelle société sera à capital public et aura pour activités la production et la vente d’électricité grâce à l’exploitation des actifs propres, l’achat de l’énergie solaire produite par les opérateurs privés et la vente d’électricité à la SBEE ; le développement des énergies renouvelables. Le but du gouvernement, c’est le développement de la production des énergies renouvelables.  Pour ce faire, la Société disposera des actifs de production de l’Etat actuellement en exploitation ou en cours de réalisation tels que: la centrale thermique de Maria-Gléta 2, mise en service en août 2019; la centrale thermique de Maria-Gléta 3 dont le processus de réalisation est en cours; la centrale solaire photovoltaïque construite dans le cadre du projet Defissol. Pour le ministre de l’Energie,  Dona Jean-Claude Houssou,  « Aucun répit pour le gouvernement  au niveau des reformes et particulièrement  dans le secteur de l’énergie où nous savons exactement ce qu’il faut et comment et quand le faire. Les réformes continuent et le gouvernement  ne s’accorde aucun répit dans le secteur éminemment stratégique et capitaliste,  socle de tout développement socio-économique de tout pays. Le gouvernement vient d’adopter la création d’une société Nationale de production d’électricité chargée de produire et  vendre l’Energie électrique et assurer le développement des énergies renouvelables, un des projets phares du Pag  dans le secteur de l’énergie ».  L’objectif visé, aux dires du Ministre,  est de contribuer à l’assainissement du secteur  pour le rendre à terme mais rapidement viable et fiable pour une disponibilité de qualité sans faille et surtout durable. Cette réforme majeure permet de garantir l’électricité sur l’ensemble du territoire pour les ménages et les activités économiques et industrielles et va amener le pays à l’autonomie énergétique attendue. Il rassure de jouer sa partition en lien avec le Ministre de l’Economie et des Finances pour la  constitution effective de la Société et à son opérationnalisation.

Victorin Fassinou

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici