Soutenance de thèse de doctorat à l’Ecole Doctorale Pluridisciplinaire de l’UAC

Dénangan Ulrich Houédénou,  nouveau docteur en Gestion de l’environnement

(Il apporte une contribution à l’atteinte du PAG  dans le secteur de l’eau potable)

L’Ecole Doctorale Pluridisciplinaire (Edp) de l’Université d’Abomey-Calavi (Uac) vient d’enregistrer un nouveau docteur en Géographie et Gestion de l’Environnement. Il s’agit de M. Dénangan Ulrich Houédénou. Le vendredi 20 décembre 2019, à l’Uac, il a défendu avec brio sa thèse de doctorat. Ce qui lui a valu une mention très honorable à l’unanimité des membres du jury et avec les félicitations du jury présidé par M. Expédit W. Vissin, Professeur Titulaire à l’Uac.

Victorin Fassinou

Dénangan Ulrich Houédénou est désormais Docteur en Géographie et Gestion de l’Environnement. Le vendredi 20 décembre dernier, il  a soutenu avec brio sa thèse de doctorat qui a pour thème : « Dynamique démographique et infrastructures d’eau potable à l’horizon 2030 dans la commune de Djidja». Il  a défendu, les fruits de sa recherche. Ceci  devant un jury composé des professeurs Expédit W. Vissin, professeur Titulaire à l’Uac (Bénin), Thierry H.S.N.Azonhe, Maître de Conférences, à l’Uac (Bénin), Euloge K. Agbossou, professeur Titulaire à l’Uac (Bénin), Kokou M. Gbemou, professeur Titulaire, Université de Lomé (Togo) et  Jean M. Sogbedji,            professeur Titulaire, Université de Lomé (Togo).  En effet, pour le désormais docteur Houédénou, de nos jours, l’accès à l’eau potable en milieu rural est une priorité au gouvernement Béninois. Cette préoccupation de l’Etat s’inscrit dans le Programme d’Action du Gouvernement (Pag, 2016-2021) en son 43ème projet intitulé « Donner accès à l’eau potable à l’ensemble de la population rurale et semi-urbain ». La problématique de l’eau, pour lui,  se pose avec acuité surtout dans le contexte d’une dynamique démographique. Dans cette thèse de Doctorat, Dénangan Ulrich Houédénou a analysé les facteurs de la dynamique démographique en lien avec l’accès aux infrastructures d’eau potable, pour une perspective en 2030 dans le contexte global des Objectifs mondiaux du Développement Durable (Odd).  La Commune de Djidja, une zone de forte production agricole au sud du Bénin est un espace utilisé à titre d’investigation et d’illustration des difficultés d’accès à l’eau potable en milieu rural au Bénin. Pour atteindre cet objectif, cette étude s’est appuyée fondamentalement sur des données démographiques, données d’infrastructures d’eau potable et les données qualitatives recueillies auprès de 370 chefs de ménages agricoles. A l’entendre, le premier axe consacré à l’étude de la dynamique démographique, montre que la population est essentiellement jeune et compte près de 23 personnes de moins de 20ans contre une personne de plus de 65ans.  Le deuxième axe a étudié la répartition spatio temporelle des infrastructures d’eau potable, a révélé que la commune de Djidja dispose d’un nombre important d’ouvrages d’eau mais les difficultés d’accès sont liées à leur mauvaise répartition spatiale.  Et le  troisième axe consacré à la projection démographique a révélé deux scénarii de projection : une projection rapide de la population et une projection lente de la population.

 

 

Un travail scientifique pour accompagner le  Pag !

Les résultats de cette thèse de Doctorat, aux dires de l’impétrant,  est une contribution scientifique à l’atteinte des objectifs du Bénin Révélé (Pag) dans le sous-secteur de l’eau potable au Bénin en général, et dans la commune de Djidja en particulier  l’Agence Nationale d’Approvisionnement en Eau Potable en Milieu Rural (Anaepmr) en charge de la planification, la programmation, l’extension, renouvellement des infrastructures hydrauliques, contrôle de la qualité de l’eau et la supervision de toutes les opérations se rattachant à l’amélioration de l’accès des populations à l’eau potable; dans son opérationnalisation est véritablement un outil capital de la politique de l’eau. Des interventions des membres du jury, le travail de l’étudiant  est original. Pour eux, la  thèse est d’un excellent niveau scientifique. Elle fait la fierté de l’Université d’Abomey-Calavi. Le  sujet d’après eux, est original et doublement passionnant.  Ce qui a valu, à l’impétrant, une mention très honorable à l’unanimité des membres du jury et avec félicitations du jury.

 

Prêt pour servir son pays

 

Désormais, Docteur en Géographie et gestion de l’environnement, Ulrich Houédénou est titulaire d’un Master II en Développement rural et coopération (Ugb-Sénégal) et  d’un Master II en Population et Dynamiques Urbaine (Ceforp-Benin). Il a son actif deux ouvrages et plusieurs publications scientifiques.  « Je veux bien mettre  ma compétence au service de mon pays le Bénin, de mon continent africain et   de l’humanité toute entière »,  confie Dr Ulrich Houédénou qui a des qualités  sur des  questions de développement rural et coopération,  de population et dynamiques urbaines  et en sciences de l’environnement.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici