Après la distribution générale de vivres aux ménages vulnérables des inondations de 2019, le  Programme alimentaire mondial (Pam), revient  avec une autre action humanitaire toujours à l’endroit des mêmes populations. Il s’agit de la dotation aux  enfants de 6 à 59 mois, aux  femmes enceintes et aux  femmes allaitantes des cinq communes les plus touchées, en aliments nutritionnels.  Cet appui salué par plus d’un, concerne les populations des communes de Dangbo, d’Adjohoun, d’Athiémé, de Grand-Popo et des Aguégués.

Le Super Céréale avec sucre pour les femmes enceintes et allaitantes et le Super Céréale Plus pour les enfants de moins de cinq ans. Ce sont, entre autre,  des aliments nutritionnels que le Programme mondial alimentaire (Pam) apporte  aux populations vulnérables des inondations de 2019.  En effet,  lors des inondations de 2019, le gouvernement du Bénin avait sollicité le Système des Nations-Unies pour un accompagnement à la réponse à apporter aux populations sinistrées. Les résultats de l’évaluation faite en son temps avaient révélé cinq communes les plus touchées par ces inondations.Il s’agit d’ Adjohoun, d’ Athiémé, de Dangbo et de Grand-Popo et des Aguégués. Ce sont ces localités que le Programme alimentaire mondial (Pam) leader de la thématique «Gestion des crises et catastrophes» au sein du Système des Nations-Unies (Snu) a décidé d’accompagner. Ceci à travers une  distribution générale de vivres aux ménages vulnérables et un appui nutritionnel aux enfants de moins de cinq ans, aux femmes enceintes et femmes allaitantes. Aux dires de l’Assistant au programme au bureau du Pam à Cotonou, Dieudonné Migan, la distribution générale de vivres aux ménages qui a impacté plus de 8000 ménages est déjà  bouclée. Cette opération a naturellement parcouru les cinq communes les plus touchées. Elle a permis aux bénéficiaires de recevoir les vivres comme des sacs du maïs, du pois jaune, du sel iodé et des bidons d’huile enrichie. La présente distribution de la farine améliorée aux enfants, femmes enceintes et femmes allaitantes en farine améliorée  est une très bonne chose, explique  le Chef division promotion nutrition et surveillance de l’état nutritionnel à la direction de la santé de la mère et de l’enfant (Dsme) Jeannine Agbo Monlemey Lawani. D’après elle, en situation d’urgence par rapport à la nutrition et à la sécurité alimentaire,  les plus vulnérables qui vont manquer de repas et tomber en malnutrition sont les enfants de 6 à 59 mois, les femmes enceintes et les femmes allaitantes. La farine que le  Pam offre  contribuera à augmenter l’apport énergétique de ces enfants et leur  permettra de ne pas tomber dans la dénutrition ou la malnutrition. «Les bénéficiaires de ce don du Pam, dans les différentes localités concernées, ont été identifiés suivant des critères nutritionnels bien clairs. »,  précise Mme Agbo Monlemey Lawani.

Des notions en nutrition  et hygiène données avant ….

Sur  tous les sites de distribution, de différentes communes concernées,  les bénéficiaires avant de rentrer en possession de ces farines, ont d’abord droit à une séance de sensibilisation. Avec la complicité des spécialistes dépêchés sur le terrain,  ces femmes reçoivent des notions en nutrition  et sur comment nourrir leurs enfants et les mesures d’hygiène dans le contexte du Covid-19. Aussi assistent-elles à la démonstration  culinaire sur la préparation de la farine  améliorée. Ce don a été très apprécié de tous. A l’instar de Suzanne Dossou et de Catherine Zozoun, toutes les femmes bénéficiaires des sites de Dangbo ont,  toutes  remercié le Pam pour ce soutien qui va aider leurs enfants à bien grandir et sans complication.  Elles ont également promis faire bon usage de la farine reçue.  Cet accompagnement du Pam, est également salué par les autorités communales. Le conseil communal de Dangbo, est vraiment séduit par ce don du Pam, confie le Secrétaire général de la mairie de Dangbo, Fulbert Houessou qui rassure de l’accompagnement  de la mairie à ce que chaque bénéficiaire rentre en possession de ses farines. « Cette activité a de prix sur la santé. Ces farines ne sont pas  à vendre, elles ne sont pas pour papa, elles sont bel et bien destinées  pour l’enfant », a martelé M. Houessou qui a témoigné la gratitude de son conseil communal  au Pam pour cet appui en aliments nutritionnels à l’endroit des enfants de 6 à 59 mois, des femmes enceintes et des  femmes allaitantes des cinq communes les plus touchées par les inondations de 2019.

Junior Fatongninougbo

une bénéficiaires en possession ici avec les farines offertes par PAM
Les cartons de farines améliorées distribuées aux populations vulnérables aux inondations de 2019

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici