Les travaux du congrès constitutif du Syndicat national des acteurs  culturels du  Bénin (Synacub) se sont déroulé les 17 et 18 juin 2021. A la Bourse du travail à Cotonou, cette formation syndicale décide de s’affilier à la Confédération des syndicats autonomes du Bénin (Csa-Bénin).

Junior Fatongninougbo

Les acteurs du monde culturel du Bénin ont décidé de se fondre dans un même creuset pour mieux défendre leur secteur et réfléchir sur l’évolution du secteur culturel pour le bien de tous. A travers le Syndicat national des acteurs   culturels du  Bénin (Synacub), ils entendent prendre leur destin en main en aidant les  gouvernants à réussir leur mission et relever les défis qui s’imposent dans le secteur culturel. A l’entame des travaux du congrès constitutif qui ont porté sur les fonts baptismaux   le syndicat,  le président du comité d’organisation Wilfrid Zossoungbo rappelant les motifs de la création de ce creuset, a rappelé que  leur  secteur d’activité malgré les efforts du gouvernement est miné par d’innombrables maux qui lui donnent du plomb dans l’aile. Et c’est pour  pallier à ces problèmes, qu’ils ont  décidé de se réunir dans un creuset pour la défense des droits des acteurs du monde culturel, explique-t-il.   Au cours des travaux, les congressistes ont décidé de l’affiliation du  Synacub  à la Confédération des syndicats autonomes du Bénin (Csa-Bénin). Le Secrétaire général de la Confédération Anselme Amoussou  aux côtés de ses nouveaux militants, les a félicités pour l’initiative.  Comme à ses habitudes, il  n’a pas manqué de prodiguer quelques conseils à ses syndiqués. « Vous devez faire vivre ce syndicat, le rendre visible, incontournable et ensuite aborder les différents chantiers», a-t-il dit avant de réitérer l’engagement de la Confédération et de son bureau à les accompagner techniquement et surtout avec des sessions de formation.  Élu à la tête du syndicat, le  Secrétaire général Gildas Lantonkpodé, prône une redynamisation du secteur culturel et une amélioration des conditions de vie et de travail des acteurs du monde culturel.  Pour y parvenir le syndicat entend utiliser tact et diplomatie aux côtés de la Csa/Benin qui d’ailleurs désormais prône un nouveau modèle syndical.

Les officiels à l’entame des travaux
Une vue partielle des congressistes

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici