Une délégation de la Société béninoise d’énergie électrique,société de distribution d’électricité, accompagnée des techniciens du MCA-Bénin II et des ingénieurs ont effectué le mercredi 13 avril 2022, une visite sur les postes électriques de Cotonou et au centre national de contrôle de la distribution d’Akassato (Abomey-Calavi).  Cette descente a permis aux  exploitants de la SBEE de prendre un premier contact avec les équipements sur lesquels ils auront à intervenir dans un futur proche et constatent les innovations apportées au réseau de distribution.

Junior Fatongninougbo

Avec les équipements électriques réalisés dans le cadre du Mca Bénin2 financé par Millennium Challenge Corporation (MCC),  la distribution  l’énergie électrique du Bénin, sera moderne et cela va corriger beaucoup de problèmes liés à la qualité de l’énergie  que connait le pays depuis des siècles.  La  visite qu’a effectuée la délégation de la Société de distribution d’électricité, accompagnée des techniciens du MCA-Bénin II et des ingénieurs entend permettre à ces acteurs de  prendre un premier contact avec les équipements sur lesquels ils auront à intervenir. Elle intervient en  prélude à l’atelier qui se tiendra   jeudi et vendredi prochains pour discuter du transfert des infrastructures électriques du  MCABenin2 à la  Sbee. A Fidjrossè, Vèdoko et à Abomey-Calavi plus précisément à Akassato, la délégation ont constaté les innovations apportées au réseau de distribution.  En faisant visiter les ouvrages électriques réalisés dans le cadre du Compact aux exploitants de la Sbee, Oswald Acclassato, le chef du Projet Postes et Dispatching du MCABenin2, a expliqué aux exploitants de la sbee les motivations à l’origine de la construction des postes électriques et du centre national de contrôle de la distribution, ainsi que les bénéfices que recèlent ces choix techniques pour les particuliers, pour la ville et pour tout le pays. Des explications, La mise en service de ces postes visités à Cotonou permettra de régler les problèmes de déficit de puissance. Le  dispatching center, c’est l’un des ouvrages électriques de dernière génération dont le Bénin sera doté les prochains mois pour la distribution sans faille de l’énergie électrique. Cet ouvrage a   pour rôle de superviser en temps-réel la gestion du réseau de distribution de la Société Béninoise d’Energie Electrique (SBEE), et d’améliorer l’efficacité du réseau. Cette unité principale du dispatching  installée à Akassato dans la commune d’Abomey-Calavi, avec un centre de secours à Bohicon est  l’une des infrastructures phares du programme  réalisée  par le MCA-Bénin II. Aux dires de Oswald Acclassato ,cet ouvrage va   assurer une plus grande fluidité dans la distribution du courant électrique, la réduction des interruptions, la capacité à détecter rapidement les pannes et à intervenir rapidement à distance sur celles-ci. L’ouvrage est constitué d’un volet informatique et d’un volet construction bâtiments.  Le volet informatique consiste en la conception, la fourniture, l’installation et la mise en service d’équipements et logiciels pour assurer le télé contrôle du réseau électrique à partir de deux centres (Akassato et Bohicon) pour le raccordement (aux deux centres de télé contrôles) de 55 sous-stations de la SBEE réparties sur le territoire national, y compris les infrastructures de télécommunications nécessaires à la transmission des données. La gestion de ces nouvelles technologies par le personnel de la Sbee ne pose pas problème, rassure  la Directrice des ressources humaines  de la  Sbee  Sylvie Patoine. A ses dires, la Sbee a déjà anticipé. Elle a  débuté la formation à ces nouvelles technologies depuis avril 2021. Un lot de gens est déjà recruté. Présentement, la Sbee est à pieds œuvre pour le recrutement de 50 autres opérateurs. D’ici fin avril, le processus de recrutement de ces nouveaux agents  sera terminé et toutes les personnes nécessaires  pour ce nouveau travail seront en poste. La Sbee a également prévu une formation continue et un suivi aux agents qui sont appelés à manipuler ces nouvelles technologies.

 

Ils ont dit

 

Chef d’exploitation chargé des opérations techniques  dans la région  de l’Atlantique, Inoussa SOKERE

« Ce que nous venons de visiter va soulager beaucoup nous qui sommes des agents techniques de la Sbee, parce que cela vient combler un vide et régler beaucoup de problèmes en matière de déficit d’énergie. La mise en service de ces postessource permettra de régler les problèmes de déficit de puissance. Ces postes sont logés à des positions stratégiques. Ce qui permet de rapprocher les abonnées des postes sources donc les problèmes de tensions écrasées en bout de ligne sont réglés définitivement. Si on laisse ces postes et on vient au niveau du dispatching,  là, la Sbee est en train de revenir sur un modèle international pour la recherche des pannes et les interventions seront plus rapides et faciles. Cela permet à la Sbee de gagner les énergies non distribuées considérablement.

 

Thomas Godoui, Chef d’exploitation technique Littoral 1 Sbee

« Nous avons parcouru les postes réalisés par le biais de Mca, les postes de 63KV, ce qui est bien à applaudir, quand ces postes vont commencer par livrer réellement ce qui ont à faire sur le réseau ont aura une stabilité. C’est vrai que nous sommes partis de loin mais ces trois dernières années, nous voyons des investissements qui sécurisent notre  réseau. A la date d’aujourd’hui, il y a déjà beaucoup de choses qui ont été faites ; ces postes visités à Cotonou le centre de dispatching est  pour sécuriser le réseau. Avec ces postes , on ne va plus souffrir comme avant pour chercher de pannes. Dès que le problème survient ; le temps de recherche étant pratiquement annulé ; l’action serait plus rapide  pour le bonheur de la population  pour l’image de la Sbee. Il est temps de saluer ces travaux qui se font et que nous sommes venus voir. Entre temps ; on entendait mais de façon physique on avait pas encore vue. On est venu voir l’évolution des travaux. On a vu que tout es fin prêt à des endroits donnés. Nous avons vu certaines stimulations qui nous rassurent. C’est le lieu de remercier tous les initiateurs et en premier le Chef de l’Etat »