Les gardiens de la tradition ne sont pas restés insensibles aux derniers événements malheureux qui ont eu lieu dans certaines localités du Bénin, bien que les citoyens soient appelés à exprimer leur droit civique le 11 avril prochain. Face à la presse hier, 8 avril 2021, le Haut conseil des rois du Bénin n’a pas admis cet état de choses. Les sages ont invité à la paix.

Joseph-Martin Hounkpè

Les Rois du Bénin s’insurgent contre les actes de vandalisme qui s’observent à travers le pays depuis le 6 avril 2021. En effet, le Haut Conseil des Rois du Bénin a fait constaté la période électorale constitue un débordement qui n’a jamais été le cas dans notre pays pendant les élections. « En tant que garant de la tradition, nous sommes peinés de voir nos enfants détruire un peu partout les infrastructures construites à grand prix », s’est indigné Sa Majesté, Gangoro Suambou, Roi de Kika. Dans sa déclaration, il a souligné que c’est l’unisson que le Bénin peut amorcer son véritable développement. Ainsi, a-t-il précisé, l’on doit préserver ce qu’on a acquis. « Chers béninois, notre souveraineté n’a pas sa grandeur dans les violences.  Les ancêtres que nous représentons, nous ont inspirés dans un hymne national d’être bâtisseurs d’aujourd’hui dans l’unité pour la postérité. Rois que nous sommes, nous ne pourrons accepter contre rien au monde la destruction de cette conquête ancestrale », a-t-il dit. Selon le Haut conseil des Rois du Bénin, les revendications pacifiques sont constitutionnelles et légales mais sans violences. « Chers béninois et surtout les régions les plus touchées par ces violences, nous invitons à la retenue car la destruction de toute conquête ancestrale a toujours ses conséquences graves », ont invité les garants de la tradition. Dans leur déclaration, ils n’ont pas manqué de convier les différentes couches au rôle qui est le leur. « Les rois, les communautés religieuses, les responsables des cultes endogènes doivent se donner la paix pour gagner la bataille de la paix. Nous nous devons de noter ici que ce qui nous unit est plus fort que ce qui nous divise. C’est pourquoi, à tous les niveaux, il convient d’œuvrer à l’unisson afin que les Béninois puissent regarder l’avenir avec plus d’espoir. Il nous faut la paix au Bénin pour poursuivre le développement de notre pays avec les réformes en cours depuis 2016. Sans la paix indispensable pour tous et à tout et des élections sans heurts, le développement ne sera pas possible. C’est pourquoi, le Haut conseil des rois du Bénin fait appel à l’esprit patriotique et au sens de responsabilité de tous afin de rester mobilisés pour l’élection présidentielle du 11 avril 2021 dans la paix et la concorde nationale en sortant pour voter », ont-ils souligné.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici