L’Institut National des Métiers d’Arts, d’Archéologie et de la Culture de l’Université d’Abomey-Calavi (Inmaac) que dirige le professeur Romuald Tchibozo, a effectué le mercredi 18 janvier 2023, sa rentrée solennelle pour le compte de l’année académique 2022-2023. C’est l’Amphithéâtre Idriss Débi Itno de l’Université d’Abomey-Calavi (Uac) qui a abrité cette cérémonie sous l’égide du Vice-recteur chargé des Affaires Académiques, Patrick Yelindo Houessou, en présence de l’Ambassadrice de la République Bolivarienne du Venezuela près le Bénin et du Directeur de l’Inmaac, professeur Romuald Tchibozo. 

Le professeur Romuald Tchibozo, ses collaborateurs et les étudiants s’engagent pour de nouveaux défis pour le compte de l’année académique 2022-2023. C’est ce qu’on peut retenir des différentes interventions qu’il y a eu lors du lancement officiel des activités académiques de l’Institut.  C’est le représentant du Bue-Inmaac, Mauriac Dovonou qui a ouvert la série des allocutions.  Dans son mot, le premier responsable des étudiants, a rappelé que l’Institut qui existe depuis 7 ans, s’est investi dans la formation et l’insertion des étudiants béninois et d’ailleurs dans les domaines des arts plastiques, de l’art dramatique, du cinéma er de l’audiovisuel, de l’archéologie, de l’administration culturelle et de la musique. Ce jeune institut en si peu de temps, a œuvré pour la valorisation et la promotion artistique et culturelle. Il s’est donné pour mission principale de redynamiser l’industrie culturelle au Bénin à travers la formation des jeunes, mais aussi  travailler à leur insertion professionnelle suite à l’obtention de leur diplôme de fin de cycle. « L’Inmaac a accompli en si peu de temps de nombreuses prouesses dans le domaine de la professionnalisation de la jeunesse, des avancées et des innovations qui sont l’œuvre conjuguée des autorités administratives et de nos vaillants professeurs d’une part, sans occulter la précieuse contribution des étudiants », a fait savoir M. Dovonou qui a salué le leadership des autorités administratives et félicité le professeur Romuald Tchibozo et son équipe.  Il a ensuite, invité ses camarades à la discipline, à la persévérance et au sérieux dans le travail pour une bonne marche et le rayonnement de l’institut. Il a également réaffirmé l’engagement du Bue-Inmaac à lutter aux cotés de l’administration de l’Institut  pour la bonne cause.  A sa suite, le représentant du personnel de l’Inmaac, Abdel AssoumaWahid a décerné un satisfecit à l’équipe du professeur Romuald Tchibozo, qui en peu de temps, a relevé pas mal de défis. Il a, pour finir, réitéré l’engagement du personnel à toujours l’accompagner dans l’accomplissement de sa mission. A son tour, le Directeur de l’Inmaac, le Professeur Romuald Tchibozo a remercié, l’équipe rectorale de l’université d’Abomey-Calavi pour son soutien permanent, tous les collaborateurs directs pour les efforts consentis qui aboutissent toujours aux résultats satisfaisants. Les remerciements du numéro 1 de l’Institut sont allés également à l’endroit des enseignants, des collaborateurs extérieurs et de l’Ambassadrice de Venezuela près le Bénin. « Chers étudiants, vous savez combien nous vous portons dans nos cœurs nous tous qui travaillons à l’Institut. Votre formation est notre priorité. Votre parcours pour devenir des personnes dignes, utiles à notre pays constitue notre priorité. Et pour que nous puissions atteindre ces objectifs, il faut de la discipline, de la résilience parce que le parcours universitaire n’est pas facile mais vous l’expérimentez déjà… », a laissé entendre le Directeur qui a renouvelé à l’endroit des étudiants, l’engagement de toute l’équipe de la direction de l’Inmaac de les accompagner pour qu’ils deviennent des personnes assez brillantes pour le Bénin et d’ailleurs pour le monde. 

Un satisfecit décerné…

Procédant au lancement officiel des activités académiques de l’Inmaac pour le compte de l’année 2022-2023, le Vice-recteur chargé des Affaires Académiques Patrick Yelindo Houessou a salué la riche collaboration entre l’Inmaac et l’Ambassade de la République de Venezuela.  Dans ce registre de reconnaissance, il a félicité le Professeur Tchibozo et son équipe, à l’origine de cette initiative de rentrée solennelle, certes symbolique mais très profonde. « Faire rayonner l’Inmaac dans un contexte où souffle favorablement au profit des pays africains, le vent d’un retour au bercail de leurs biens culturels injustement emportés vers l’Europe, se doit d’être un rêve commun et partagé. L’Inmaac grandira de nos efforts collectifs pour une formation de qualité de nos apprenants, ce dont je ne doute pas une seule seconde… », dira le Professeur Houessou qui a salué tous les sacrifices consentis tous les jours pour relever ces défis majeurs.  Il a également salué le travail qu’abat le corps enseignant avec à l’appui des collaborateurs extérieurs malgré les conditions qui ne sont toujours pas faciles. Il a, pour finir, promis travailler au niveau de l’équipe rectorale pour leur offrir mieux selon les possibilités communes qu’ils auront. A ses dires, ce beau rêve n’est possible que par une synergie d’actions et une abnégation dont tous doivent se montrer capable.  Précisons que la cérémonie a enregistré une communication inaugurale donnée par le Professeur Gilles Roussel sur le thème  « Les métiers des Arts et de la culture ».  Au cours de cette cérémonie, les étudiants major de chaque filière ont été présentés à l’assistance.

Victorin Fassinou

Une vue partielle des participants à la rencontre