Plusieurs députés de la 8è législature du Bénin avec à leur tête le Président Louis G. Vlavonou ont reçu ce jour jeudi 29 avril 2021 leur première dose de vaccin anti Covid-19. Ils avaient le choix entre Astra Zeneca et Sinovac. L’opération menée par les services de vaccination de la Direction départementale de la santé de l’Ouémé a suscité un grand engouement tant au niveau des élus du peuple que dans le rang du personnel parlementaire. Pour la plupart, ils ne se sont pas fait prier pour recevoir leur dose de ce précieux liquide qui leur permettra de se mettre à l’abri de la maladie qui a secoué aussi le Parlement béninois avec à la clé deux décès.

Le Président Louis G. Vlavonou et plusieurs autres députés que nous avons interrogés n’ont pas caché leurs impressions après avoir reçu leur première dose de vaccin. «Je viens d’être reçu par l’équipe médicale chargée d’administrer aux députés la première dose de vaccin anti Covid-19. Nous lisons beaucoup de choses. Nous suivons beaucoup de vidéos et d’audios sur les réseaux sociaux. Mais au-delà de tout cela, la science a toujours son mot à dire. Et la science, ce n’est pas du verbiage. La science, c’est le laboratoire, des démonstrations, des vérifications pour aboutir à des résultats probants. Il n’existe aucun vaccin sans effet secondaire. A ce titre, les effets secondaires qu’on pourrait ressentir ne devraient pas constituer la raison fondamentale pour laquelle on ne va pas se faire vacciner. Vaccinons-nous pour lutter efficacement contre cette pandémie. C’est d’ailleurs le seul moyen pour nous de nous en préserver jusqu’au moment où l’immunité collective sera acquise. En tant que représentant de tout le peuple nous donnons l’exemple et rassurons le peuple que le geste que nous venons d’accomplir est un geste modèle. Et qu’il faudrait que ce peuple nous emboîte les pas », a dit le Président Louis G. Vlavonou. Vu l’impact que cette pandémie a déjà eu sur l’économie nationale et la vie de tout un chacun des Béninois, le Président de l’Assemblée Nationale  a  invité les uns et les autres à continuer par observer les gestes barrières parce qu’il y aura une période tampon, période au cours de laquelle on peut toujours attraper le virus. Pour l’honorable André Biaou Okounlola, la satisfaction est encore plus grande: «Mes impressions sont celles de grande satisfaction de grand soulagement après tout ce que nous avons vécu dans notre pays par rapport à cette pandémie-là. Lorsqu’on se réfère à ce que cette pandémie a créé dans le monde, je crois qu’il était important d’en arriver à l’acte que nous venons de poser, c’est-à-dire recevoir sa dose de vaccin. C’est le lieu de remercier le gouvernement qui a pris l’initiative de faire vacciner les Béninois. C’est aussi le moment pour nous d’inviter nos concitoyens à aller se faire vacciner pour qu’on évite ce qui se passe aujourd’hui en Inde. Le Bénin a besoin de tous ses fils pour sa construction. Et c’est pourquoi, j’invite les uns et les autres à continuer de croire et de savoir que nous avons besoin de faire ce vaccin-là. Ce n’est pas la première fois qu’on a eu des pandémies et c’est par la solution du vaccin que cela a été réglé. J’invite donc les uns et les autres à faire fi de ce qui se dit autour de ce vaccin là et à aller se faire immuniser ».

Ses collègues Benoît Dègla et Robert Gbian ont eux aussi abondé dans le même sens. « C’est pour nous aujourd’hui une chance d’avoir sous la main un certain nombre de vaccins qui nous permettent de nous immuniser contre cette pandémie qui a secoué le monde entier. C’est une occasion sur laquelle il faut sauter et c’est ce que je viens de faire en prenant ma première dose d’Astra Zeneca. J’appelle tous mes compatriotes béninois à faire le même geste. Le Chef de l’État a donné l’exemple. Le Président de l’Assemblée Nationale aussi. C’est la preuve que le souci d’avoir un peuple en bonne santé pour pouvoir construire le pays anime toutes ces autorités au plus haut niveau du Bénin », a dit l’honorable Dègla pour qui il ne sert à rien de continuer par enterrer des morts alors qu’il y a ce qu’il faut pour les prémunir de la Covid-19. Quant à l’honorable Robert  Gbian, « on ne doit pas se le cacher. La Covid-19 a fait des victimes dans notre pays et elle n’est pas restée sans avoir des impacts sur notre économie. Mais grâce à la gouvernance du Président Talon, la catastrophe a été épargnée. L’arrivée du vaccin pour nous prémunir de ce mal est une bonne chose et c’est pour cela que je ne me suis pas fait prier pour aller prendre ma première dose. Ceux qui hésitent pour aller se faire vacciner ont tort car il y a plus de risque à ne pas aller faire le vaccin que de le faire ».L’honorable Baba Moussa pense pour sa part qu’il est important que les personnes ciblées pour recevoir ces premières doses de vaccin avant la campagne à grande échelle sortent massivement pour aller se faire vacciner. Il y va de leur intérêt, a-t-elle insisté avant de remercier le gouvernement pour avoir pensé aux députés pour cette première phase de vaccination anti Covid-19.

El-Hadj Affissou Anonrin

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici