Le Programme alimentaire mondial (Pam) et la Coopération Suisse sont à nouveau au contact des populations pauvres et vulnérables de la commune de Malanville depuis vendredi 3 décembre 2021.  Ceci dans le cadre de la mise en œuvre du Projet Résilience Covid-19 Borgou et Alibori (Recoba). L’opération a consisté à une transaction financière de 50.000Fcfa et 20.000Fcfa à chaque ménage en situation difficile.

« Jusqu’hier encore, je continuais à penser à comment faire la récolte de mon coton au champ. Les donateurs viennent de me redonner espoir, ils m’ont simplifié la vie, que Dieu les bénisse. » Ainsi s’exprimait avec joie au cœur le vieux Amadou Razack. Le soixantenaire, cultivateur vivant dans le village Guéné2 et père de 5 enfants avoue qu’un seul franc de la somme reçue n’ira ailleurs. Tout ira dans son champ de Coton. Il pourra désormais faire sa récolte sans faire recours au prêt, ni à la vente du peu de produits vivriers dont il dispose pour nourrir sa famille. Tout comme lui, les dames Namata Mariame et Nomata Djamila se réjouissent de cette aide humanitaire et salvatrice du Pam et de la coopération Suisse à travers le projet Recoba. La première est âgée de 45 ans et mère de 7 enfants. La seconde est âgée de 28 ans et vit dans un foyer de 6 enfants. Elles viennent toutes du village Banitè-Koubéré. Elles sont, l’une comme l’autre, victimes de l’inondation du fleuve Sota qui a ravagé tout leur espoir de l’année 2020. Ne sachant plus à quel saint se vouer, elles vont creuser de Gomme arabique communément appelé ‘’Kpoata‘’ en langue Dendi. C’est la racine de cette plante qu’elles sèchent et vendent pour trouver un peu d’argent qui peine à couvrir les besoins alimentaires journaliers du ménage. Ce n’était pas du tout la joie pour elles. Selon leurs témoignages, la présente aide financière vient à point nommé. Après avoir exprimé leur gratitude à l’endroit de leurs généreux donateurs, elles ont fait remarquer qu’elles comptent utiliser l’allocation reçue pour acheter les produits vivriers qu’elles vont revendre pour trouver de bénéfices. Lesquels bénéfices vont les aider véritablement à subvenir aux besoins de la famille.

Dans l’arrondissement de Garou où la même opération se déroule, c’est tout un monde qui attendait au portail et s’impatiente d’aller toucher la somme de l’espoir. Dame Aissa Zaiman, revendeuse venue du village Mankassa toujours dans la même situation que ses frères et sœurs de Guéné, est aussi contente du geste du Pam et de la coopération Suisse. Elle entend utiliser cet argent pour aller acheter du riz qu’elle viendra préparer pour revendre pour en tirer le maximum de profit. Tous les bénéficiaires ont reconnu à l’unanimité que cette aide est venue pour une amélioration profonde de leur situation vitale.  A noter que l’opération a permis de transférer 50.000 Fcfa  à 1000 ménages dans les arrondissements de Guéné et de Garou dans la commune de Malanville pour l’assistance alimentaire. Le volet 1 du présent projet a pour objectif d’améliorer la sécurité alimentaire et nutritionnelle des ménages vulnérables aux chocs des zones les plus vulnérables à travers une assistance alimentaire et nutritionnelle.

Les moments forts de la cérémonie
Les bénéficiaires …
…étaient débordés de joies

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici