Les actions de la  mise en œuvre du volet Gouvernance du  Programme OmiDelta/Fonds Ane sont  venues à terme. En  prélude à la clôture,  il est organisé hier jeudi 26 août 2021, un atelier de partage des connaissances  entre les parties prenantes. A l’hôtel du Lac à Cotonou, c’est le Secrétaire général du Ministère de l’eau et des mines, professeur Youssouf Abou qui a donné le coup d’envoi de ces assises qui ont accouché des perspectives et recommandations au profil  des Béninois.

Mis en œuvre par le consortium Pne-Bénin, l’Ong Alcrer et Social Watch Bénin, avec comme chef de file le Pne-Bénin, le volet Gouvernance du  Programme OmiDelta/Fonds Ane financé par l’Ambassade des Pays-Bas et géré  par la Snv est désormais à sa  fin. En effet, durant deux ans et demi, le projet a eu à améliorer les mécanismes de veille et de promotion de l’intégrité pour un environnement propice à la gestion professionnelle du sous-secteur Aepha et aux initiatives de développement de services de qualité. Ce volet a contribué au renforcement des capacités des structures de concertation ou de veille pour le respect des droits humains liés à l’eau et l’amélioration de la résilience climatique, de l’équité et de la durabilité dans la gestion de l’eau au niveau du Delta de l’Ouémé. Il a également amélioré la gouvernance des ressources en eau dans le sous bassin de la Bmvo et plus particulièrement dans le Delta de l’Ouémé. Cet atelier  a permis aux participants de partager des connaissances acquises de la mise en œuvre du Vgo, de  partager les expériences avec les organisations sœurs, acteurs non étatiques ayant également bénéficié du même financement, et aussi avec les autres acteurs du secteur de l’eau. Les leçons apprises, les difficultés rencontrées, lors de la mise en œuvre du volet gouvernance ont été également partagées au cours des assises qui  ont accouché des suggestions et recommandations en faveur de l’accès de tous à l’eau et à l’assainissement  et  d’une bonne  gestion durable des ressources en eau. A l’entame des travaux, le Président du Réseau Partenariat National de l’Eau du Bénin (Pne-Bénin), Professeur Euloge Agbossou est revenu sur les objectifs de ce projet. Il a  salué l’engagement et la détermination de l’Ong Alcrer dans sa mission de promotion de la culture démocratique, de défense des droits de l’Homme et de promotion de la bonne gouvernance à travers, entre autres, la lutte contre la corruption et de Social Watch Bénin qui œuvre inlassablement pour la promotion du contrôle citoyen de l’action publique et l’influence positive des décisions des gouvernants et la mobilisation des partenaires techniques et financiers afin de provoquer des changements politiques favorables au développement socio-économique et politique.  Il a par ailleurs remercié le Royaume des Pays-Bas pour la confiance témoignée au Pne-Bénin en acceptant de financer ce projet et au  Snv pour son appui technique à la mise en œuvre correcte du volet Gouvernance du programme Omidelta Fonds Ane. Pour finir, il a  témoigné la gratitude du consortium au  Ministère de l’Eau et des Mines, pour son soutien continu, de même à tous les autres acteurs du secteur de l’eau et de l’assainissement, au niveau national et déconcentré, ainsi que les communes impliquées dans la mise en œuvre du volet gouvernance, pour leur collaboration dont ils ont fait montre afin de faciliter les activités menées. A l’instar du représentant Snv Messan Hadonou, le   Chargé de Coopération de l’Ambassade du Royaume des Pays- Bas au Bénin, Antonie Kemp s’est dit fier des résultats du consortium Pne-Bénin, Alcrer, social Watch. Ouvrant les présentes assises, le Secrétaire général du Ministère de l’eau et des mines professeur Youssouf Abou a indiqué que garantir  l’accès de tous à l’eau  et à l’assainissement, et assurer une gestion durable des ressources en eau, constitue un des défis les plus déterminants et  un objectif prioritaire du gouvernement de Patrice Talon qui depuis 2016 met en œuvre divers programmes et projets d’approvisionnement en eau potable  et de gestion durable en eau pour assurer accès universel à tous les Béninois. « La durabilité de tous ces investissements dépendra de la gouvernance qui sera faite de ces ouvrages  et de tout le secteur de l’eau. La bonne gouvernance apparaisse comme l’assurance vie de toutes les actions du Gouvernement dans le domaine qui garantit l’atteinte des impacts envisagés. » a reconnu  M. Abou  qui a félicité  les  Ptf et les organisations de la société civile qui œuvrent inlassablement  au maintien et à l’amélioration d’un cadre de bonne gouvernance dans le pays.  L’appui  du Ministre de l’eau et des mines dans l’accompagnement dans la mise en œuvre des recommandations et suggestions issues de ce programme et des travaux de cet atelier ne fera pas défaut, a-t-il rassuré avant d’inviter tous à apporter leur contribution pour de meilleures perspectives d’utilisation des résultats  et leçons apprises de la mise en œuvre de ce projet sur l’ensemble du  territoire national.

Junior Fatongninougbo

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici