Une délégation de la Société de gestion des déchets et de salubrité conduite par  le superviseur Pierre Dossa était le samedi 21 mai 2022  dans le quartier Zongo de  Cotonou. Objectif de cette descente, est de rendre propre le tronçon carrefour Zongo/Bourse du Travail et également de  sensibiliser la population et les usagers sur la gestion des ordures

Boniface Kabla

Le tronçon carrefour Zongo/ Bourse du Travail de Cotonou a changé de visage une fois encore le samedi dernier. Ceci grâce à une délégation de la Sgds déployée à cet effet. Munis de balais, râteaux, gangs, paniers et benne à ordures ménagères, les superviseurs, les Animateurs territoriaux et certaines petites et moyennes entreprises à savoir Enerco, Tohouimè, Louange à Toi Service ont balayé, enlevé les ordures qui se trouvent sur le long de ce tronçon tout en distribuant des prospectus incitant à mieux gérer les ordures. « Il s’agit d’une journée de marche de nettoyage et de sensibilisation à Zongo. Nous avons essayé de rendre plus propre la rue, parlez avec les usagers sur l’importance de jeter les ordures dans une poubelle »,  a dit Julienne Bamèhossou superviseur à la Sgds.  Pour elle,  le constat est  désolant en ce qui concerne la gestion des déchets à Zongo malgré le balayage et le ramassage des ordures chaque jour par leurs agents dans ce quartier. Propos renchérit par Paulin Djihoumèto, Superviseur à la Sgds. « On a constaté que Zongo est un quartier sale et malgré les sensibilisations qu’on avait eu à faire au début d’année, la population  végète toujours dans des déchets et autres. C’est pourquoi, on a décidé de venir sur le terrain pour les sensibiliser », a-t-il dit. D’autres, par contre, trouvent qu’il faut mettre l’accent sur le changement de comportement pour changer un peu la donne. C’est le cas de Modeste Dossa, Animateur territorial de la Sgds.  Pour lui, le choix de Zongo pour cette journée de nettoyage et de sensibilisation est initié pour montrer l’exemple aux populations. Après l’étape de sensibilisation, les usagers ou toute personne qui vont s’entêter à ne pas respecter les consignes de la Sgds en matière de la gestion des ordures seront punis.  La stratégie à adopter pour la prochaine fois désormais selon Paulin Djihoumèto serait de commencer par sanctionner certaines  personnes. Des précisions partagées par Modeste Dossa. Pour lui,  il y aura des sanctions qui peuvent venir par la suite. On a sensibilisé à maintes reprises mais si la population continue à ne pas suivre, on passera à l’étape de la sanction.